Italie : Steve Bannon, l'ancien sulfureux conseiller de Donald Trump, intervient devant un parti d’extrême droite

Steve Bannon vient faire la promotion de The Movement, son organisation politique basée à Bruxelles censée fédérer tous les mouvements d'extrême droite européens. 

Steve Bannon lors d\'une conférence en mars 2018 à New-York (États-Unis). 
Steve Bannon lors d'une conférence en mars 2018 à New-York (États-Unis).  (DON EMMERT / AFP)

Steve Bannon repart à la conquête de l’Europe et va intervenir samedi 22 septembre devant un parti d'extrême droite en Italie. L'ancien conseiller de Donald Trump tombé en disgrâce était déjà intervenu au Congrès du Front national en mars dernier. Le fondateur du site suprémaciste blanc Breibart assure la promotion de son organisation The Movement, dont l’objectif est de coaliser les forces d’extrême droite en Europe et de faire vaciller les institutions européennes.

Nouvelle étape en Italie

Pour l'ancien conseiller de la Maison Blanche, l'Italie est le point de départ de la révolte nationaliste populiste en Europe. Il y a 15 jours déjà, il obtenait l’adhésion de Matteo Salvini, le patron de la Ligue d’extrême droite. Steve Bannon va donc donner un discours samedi lors du rassemblement des post-fascistes de Fratelli d’Italia, qui signe ainsi leur entrée à The Movement. Cette organisation lancée par Steve Bannon et basée à Bruxelles est conçue comme un outil au service des partis souverainistes.

Vers une convergence des extrêmes droites européennes 

L'ancien conseiller de Donald Trump prétend avoir agi comme conseiller de l’ombre en Italie dès le printemps dernier en conseillant à la Ligue de Matteo Salvini de monter un exécutif. La formation d’extrême droite devenue aujourd’hui le premier parti d’Italie est une pièce maîtresse du dispositif de Steve Bannon, estime le politologue Giovanni Orsina. "Les Italiens veulent une autre Europe. Il y a l'idée que l'Europe d'aujourd'hui ne marche pas, qu'elle n'a pas pu résoudre les problèmes d'immigration et certains votent pour la Ligue pour provoquer un choc et espère que l'Europe va finir par changer", explique-t-il. En attendant, Steve Bannon va continuer à promouvoir son organisation politique et appeler à la convergence des extrêmes droites européennes, en partant du cas italien.