Cet article date de plus de trois ans.

États-Unis : "Donald Trump était répugnant, mais il ne faut pas être naïf" avec Joe Biden, estime Hubert Védrine

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
"Donald Trump était répugnant sur beaucoup de plans", estime Hubert Védrine
"Donald Trump était répugnant sur beaucoup de plans", estime Hubert Védrine "Donald Trump était répugnant sur beaucoup de plans", estime Hubert Védrine (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - Loïc de La Mornais, Patricia Loison
France Télévisions

La politique étrangère du président américain élu Joe Biden sera-t-elle différente de la version Trump ?

"Le temps de cajoler les dictateurs sera terminé" avec son administration, a promis Joe Biden, dans une attaque directe à Vladimir Poutine. les États-Unis seront sans doute plus stricts avec la Russie, avec les régimes populistes de Jair Bolsonaro au Brésil, plus stricts avec Boris Johnson au Royaume-Uni. Joe Biden a toujours affirmé qu’il regrettait le Brexit.

"Un allié doit être aligné", même pour Biden

Sur la Chine, le démocrate a assuré qu’il resterait assez ferme. Il veut continuer à produire américain. Il risque d'y avoir des tensions parce qu’il est aussi protectionniste. Donc il pourrait aussi y avoir des tensions avec l’Union européenne sur le commerce, même si sur l’environnement il devrait y avoir des ententes.

"Les États-Unis sont une puissance hégémonique. Les démocrates sont très proches des Gafa et sont hostiles au projet européen de régulation du numérique soutenu par la France. Un allié doit être aligné, selon les Américains en général. Donald Trump était répugnant sur beaucoup de plans, mais il ne faut pas être naïf. Il ne faut pas avoir une position de groupie et se préparer activement", relativise Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, sur franceinfo lundi 16 novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.