"Gilets jaunes" : pour Donald Trump, le mouvement est la preuve que l'accord de Paris sur le climat "ne marche pas"

Après un premier tweet en début de semaine, le président américain attaque de nouveau l'accord de Paris sur le climat et ironise sur les manifestations de "gilets jaunes".

Le président américain Donald Trump le 7 décembre 2018 à Kansas City (Missouri).
Le président américain Donald Trump le 7 décembre 2018 à Kansas City (Missouri). (SAUL LOEB / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une nouvelle attaque contre l'accord de Paris sur le climat. Le président américain Donald Trump a estimé, samedi 8 décembre, que le mouvement des "gilets jaunes" en France était la preuve que cet accord "ne marche pas".

>> Suivez en direct "l'acte 4" de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi à Paris et dans les grandes villes 

"L'accord de Paris ne marche pas si bien que ça pour Paris. Manifestations et émeutes partout en France. Personne ne veut payer de grosses sommes d'argent (...) dans le but peut-être de protéger l'environnement. Scandant 'Nous voulons Trump !' J'aime la France", a écrit sur Twitter le président américain alors que des manifestants défilaient dans le pays pour une quatrième journée d'actions.

Le locataire de la Maison Blanche avait déjà ironisé, mardi, sur les concessions faites par Emmanuel Macron aux "gilets jaunes" et estimé que l'accord de Paris était voué à l'échec. Cette nouvelle attaque de Donald Trump intervient au moment même où près de 200 pays sont réunis à Katowice, en Pologne, pour la COP24, la 24e conférence mondiale sur le climat.

Quatre articles à lire sur le mouvement
des "gilets jaunes"

• Baisse des taxes, référendum populaire, zéro SDF... On a décortiqué les 42 revendications des "gilets jaunes" >> à lire ici

• GRAND FORMAT. "Nos campagnes se meurent" : à Tonnerre, les "gilets jaunes" font acte de présence et de désespoir >> à lire ici

• ENQUETE. Pourquoi l'ultradroite a embrassé la cause des "gilets jaunes" >> à lire ici

• POINT DE VUE. Les "gilets jaunes", énième symptôme de la crise de notre système politique >> à lire ici