Crash en Iran : les accusations canadiennes et américaines divisent

Les États-Unis et le Canada soupçonnent l'Iran d'avoir abattu un avion de ligne ukrainien d'un tir de missile et Téhéran nie toute implication. Les réactions en Iran sont partagées. 

En Iran, deux types de réactions ont suivi le crash de l'avion de ligne de l'Ukraine International Airlines mercredi 8 janvier à proximité de Téhéran. D'une part, la télévision d'État et les Iraniens les plus conservateurs évoquent la thèse d'un complot ourdi par les États-Unis. Sur décision de Donald Trump, l'armée américaine a bombardé un site à Bagdad, visant le général iranien Qassem Soleimani. Depuis, le torchon brûle entre les deux pays. 

Donald Trump a indiqué ses soupçons quant à une implication du régime iranien dans le crash d'un avion de ligne ukrainien. "Ces accusations permettent de faire passer l'Iran pour un pays incompétent. Elles permettent de justifier les sanctions américaines et l'isolement dont le pays est victime sur la scène internationale", explique Stéphanie Perez, envoyée spéciale de France Télévisions à Téhéran. 

Hommage aux victimes 

De l'autre côté, des Iraniens plus modérés se désolent de voir que le conflit puisse mener à une telle extrémité. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses photos des victimes iraniennes du crash de ce Boeing 737 sont partagées, notamment par cette partie de la population qui regrette la montée des tensions avec les États-Unis. Vendredi, des cérémonies d'hommage aux victimes sont organisées.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des débris du Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines qui s\'est écrasé le 8 janvier 2020 peu après le décollage à Téhéran (Iran).
Des débris du Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines qui s'est écrasé le 8 janvier 2020 peu après le décollage à Téhéran (Iran). (FATEMEH BAHRAMI / ANADOLU AGENCY / AFP)