Corée du Nord : dix ans de règne de Kim Jong-un

Publié Mis à jour
Corée du Nord : dix ans de règne de Kim Jong-un
FRANCEINFO
Article rédigé par
N.Carvalho - franceinfo
France Télévisions

Il y a dix ans, Kim Jong-un succédait à son père Kim Jong-il à la tête de la Corée du Nord. Alors qu’il semblait vouloir ouvrir son pays à son arrivée, cette période semble révolue et le pays vit une phase de récession, isolé du reste du monde.

Vendredi 17 décembre, la Corée du Nord s’est arrêtée pendant trois minutes afin d'honorer la mémoire de Kim Jong-il, l’ancien leader nord-coréen, décédé il y a dix ans. Toute la journée, des Nord-Coréens ont déposé des germes sur la statue Kim Jong-il et de son père Kim Il-sung. Les habitants de la capitale, Pyongyang, ont chanté les louanges des leaders nord-coréens, symboles de la propagande d’Etat : "L’image de notre grand général brille de mille feux dans nos esprits, comme le soleil".

Une diplomatie basée sur la menace nucléaire

Après 17 ans de règne, Kim Jong-il succombe d’une crise cardiaque, en décembre 2011. Son fils Kim-Jong-un prend la tête du pays et donne l’image d’un homme plus ouvert et attaché à la réunification des deux Corée. Rapidement, le jeune dictateur impose son autorité avec brutalité. En 2013, il fait exécuter son oncle pour trahison et multiplie les essais nucléaires. Selon lui, ses missiles balistiques peuvent atteindre n’importe quel point des Etats-Unis. Avec cette diplomatie basée sur la menace nucléaire, des sanctions tombent sur le régime nord-coréen. En 2018, Kim Jong-un rencontre Donald Trump, président des Etats-Unis à l’époque. Malgré le discours élogieux de Donald Trump envers Kim Jong-un, aucun accord ne sera trouvé. Le Corée du Nord disposerait de 60 bombes nucléaires. À 37 ans, Kim Jong-un exerce plus que jamais un pouvoir sans partage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.