"Ce ne sont pas les mots utilisés" : Trump insinue qu'il n'a pas parlé de "pays de merde"

"Le langage que j'ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce ne sont pas les mots utilisés", a-t-il tweeté.

Donald Trump lors de la signature d\'un texte de loi, le 10 janvier 2018, dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump lors de la signature d'un texte de loi, le 10 janvier 2018, dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (CARLOS BARRIA / REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un démenti à demi-mot. Le président américain, Donald Trump, a laissé entendre, vendredi 12 janvier, qu'il n'avait pas utilisé l'expression "pays de merde" lors d'une réunion sur l'immigration avec des élus, la veille. "Le langage que j'ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce ne sont pas les mots utilisés", a-t-il tweeté.

S'appuyant sur des personnes présentes lors de la réunion à la Maison Blanche, plusieurs médias américains ont rapporté que le président avait dénoncé l'immigration en provenance de "pays de merde", tels que Haïti ou des pays africains. Sollicitée jeudi soir, la Maison Blanche n'avait pas contesté ou démenti, soulignant simplement que Donald Trump se battrait "toujours pour les Américains".

L'ONU dénonce une expression "raciste"

Ces propos ont suscité une vague d'indignation aux Etats-Unis et à travers le monde. Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a jugé que, s'ils étaient confirmés, ces propos étaient "racistes""choquants et honteux" de la part du président des Etats-Unis.

Donald Trump a ensuite publié un second tweet sur le sujet, assurant n'avoir "jamais rien dit de dépréciatif sur les Haïtiens" et affirmant qu'il "devrait enregistrer ses prochaines réunions" en raison d'une "absence de confiance".