Donald Trump se demande pourquoi les immigrés aux Etats-Unis viennent de "pays de merde" comme Haïti

Le président américain a tenu ces propos lors d'une réunion sur le regroupement familial, selon plusieurs participants cités par deux journaux. La Maison Blanche ne dément pas.

Le président américain Donald Trump lors d\'une conférence de presse commune avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg, le 10 janvier 2018 à la Maison Blanche.
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse commune avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg, le 10 janvier 2018 à la Maison Blanche. (JONATHAN ERNST / REUTERS)

"Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?" Donald Trump s'est emporté lors d'une réunion sur l'immigration à la Maison Blanche avec des parlementaires, jeudi 11 janvier, selon le Washington Post et le New York Times, qui citent des personnes présentes.

Selon les témoins, le président faisait référence à des pays d'Afrique ainsi qu'à Haïti et au Salvador. "Pourquoi avons-nous besoin de plus d'Haïtiens ?" a-t-il demandé, selon le Washington Post. Il a expliqué que les Etats-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège, dont il a rencontré la Première ministre la veille.

Pas de démenti

La Maison Blanche n'a pas nié que le président américain ait tenu ces propos. "Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers", a estimé un porte-parole de l'exécutif dans un communiqué, "mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain."

Donald Trump recevait dans le Bureau ovale plusieurs sénateurs, républicains mais aussi démocrates, pour évoquer un projet de réforme bipartisane sur l'immigration. Cette réforme limiterait le regroupement familial et restreindrait l'accès à la loterie pour la carte verte. En échange, l'accord permettrait d'éviter l'expulsion de milliers de jeunes immigrés, souvent arrivés enfants aux Etats-Unis.

Le New York Times rappelle qu'en juin 2017, dans une autre réunion sur l'immigration, Donald Trump avait, selon le journal, assuré que les Haïtiens avaient tous le sida. Des propos que la Maison Blanche avait démentis.