CARTE. Etats-Unis : où ont lieu les principales manifestations après la mort de George Floyd (et quelles villes ont décrété un couvre-feu) ?

Le mouvement de protestation s'est exprimé jusqu'ici de façon majoritairement pacifique le jour, mais a aussi donné lieu à des embrasements nocturnes et des réactions plus violentes.

Minneapolis, Washington, New York, San Francisco, Los Angeles... En quelques jours, des manifestations ont été organisées un peu partout aux Etats-Unis dans les grandes villes du pays après la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, asphyxié par un policier blanc à Minneapolis (Minnesota). Au son de "Black Lives Matter" ("La vie des Noirs compte") et "No Justice, No Peace" ("Pas de justice, pas de paix"), les participants réclament justice après cet homicide et dénoncent le racisme de la police américaine.

>> Manifestations aux Etats-Unis : suivez la situation dans notre direct

Dans la carte ci-dessous, vous pouvez situer où se sont déroulées les principales manifestations, selon le décompte réalisé par l'AFP à partir de médias américains. On dénombre ainsi une cinquantaine de villes particulièrement mobilisées. Un chiffre qui grimpe à 140 si l'on ajoute les rassemblements plus modestes, comptabilisés par le New York Times (en anglais). Parmi toutes ces villes, une quarantaine ont imposé un couvre-feu pour mettre fin aux émeutes. La moitié des 50 Etats américains ont aussi décidé de déployer des soldats de la Garde nationale.

Le mouvement de protestation s'est exprimé jusqu'ici de façon majoritairement pacifique le jour, mais a aussi donné lieu à des embrasements nocturnes et des réactions plus violentes. Lundi 1er juin, Donald Trump a promis de restaurer l'ordre et a menacé de déployer l'armée. Mais quelques heures après l'allocution présidentielle, des violences ont à nouveau éclaté pour la septième nuit consécutive dans différentes villes du pays, dont Los Angeles, où un incendie a été déclenché dans un centre commercial, et New York, théâtre de pillages.

"Les maires et les gouverneurs doivent établir une présence massive des forces de l'ordre jusqu'à ce que les violences soient endiguées", a dit Donald Trump lors de son allocution, la première depuis le début des manifestations. "Si une ville ou un Etat refuse de prendre les mesures qui sont nécessaires pour défendre la vie et les biens de leurs habitants, alors j'enverrai l'armée américaine et résoudrai rapidement le problème", a-t-il ajouté. Une intervention qui divisent les Américains, à quelques mois seulement de l'élection présidentielle.