Attaque chimique en Syrie : la condamnation des États-Unis

Trois jours après l’attaque chimique en Syrie qui a fait plus de 80 morts, les États-Unis haussent le ton.

France 3

Après la sidération, c’est la douleur qui assomme la Syrie, alors que les survivants enterrent les victimes de l’attaque chimique du 4 avril. Des médecins de l’Organisation mondiale de la santé sont arrivés en Turquie pour mener des autopsies sur les corps des victimes afin de déterminer avec précision quel type de gaz a été utilisé. D’après l’étude des premiers symptômes, il pourrait s’agir de gaz sarin.

"Un affront à l’humanité"

L’émotion s’est répandue jusqu’aux États-Unis, où le président Donald Trump recevait le roi Abdallah de Jordanie. Ses mots envers les auteurs de l’attaque sont très durs : "Cette attaque chimique est si horrible. Elle visait des innocents en Syrie. Leur mort est un affront à l’humanité. Les exactions haineuses du régime syrien ne peuvent pas être tolérées". Au contraire, les Russes continuent de soutenir Bachar al-Assad et accusent les Occidentaux de manipulations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump lors d\'une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 5 avril 2017.
Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 5 avril 2017. (SAMUEL CORUM / ANADOLU AGENCY / AFP)