Assemblée générale de l'ONU : l'Iran et le climat au cœur des débats

L'Assemblée générale des Nations Unies s'ouvre lundi 23 septembre à New York (États-Unis). Et les sujets de discorde ne manquent pas entre les chefs d'État.

FRANCE 2

À partir du lundi 23 septembre, les chefs d'État se retrouvent à New York (États-Unis) pour l'Assemblée générale de l'ONU. Jeff Wittenberg, en direct de la ville américaine fait le point sur les enjeux diplomatiques internationaux, à la veille de la réunion : "il y a d'abord Donald Trump, le président américain. Lui, ce qu'il veut c'est du soutien dans sa position contre l'Iran qui s'est durcie après l'attaque des bases pétrolières d'Arabie Saoudite il y a quelques jours".

"Emmanuel Macron veut apparaître comme celui qui fait bouger les lignes"

De l'autre côté, Emmanuel Macron veut également s'imposer lors de cette rencontre diplomatique. "Il veut apparaître comme celui qui fait bouger les lignes en particulier sur la question du climat", indique le journaliste. Dès lundi, le chef d'État présidera une réunion sur l'Amazonie, mais sans un acteur important, le président brésilien Jair Bolsonaro. "Et puis Emmanuel Macron veut continuer à contribuer à la désescalade sur l'Iran comme il l'avait fait au G7, pour l'instant sans résultat, mais il compte bien, nous l'avons su de bonne source, poursuivre dans cette voie au cours de cette semaine", conclut Jeff Wittenberg.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump lors d\'une visite du Premier ministre australien, Scott Morrison, le 20 septembre 2019, à Washington.
Donald Trump lors d'une visite du Premier ministre australien, Scott Morrison, le 20 septembre 2019, à Washington. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)