Donald Trump assure qu'il n'a pas besoin du soutien des républicains pour remporter la présidentielle

Le président républicain de la Chambre des représentants a déclaré qu'il appartient aux élus de son parti de se décider "en conscience" sur la candidature de Donald Trump, arrivé en tête des primaires. Ce qui n'a pas plu au milliardaire.

Donald Trump prononce un discours de campagne à Phoenix (Arizona, Etats-Unis), le 18 juin 2016.
Donald Trump prononce un discours de campagne à Phoenix (Arizona, Etats-Unis), le 18 juin 2016. (RALPH FRESO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il peut faire cavalier seul. Donald Trump, candidat à la primaire du parti républicain pour la présidentielle américaine, menace de mener sa propre campagne s'il n'a pas le soutien de son parti, dans une interview à NBC (en anglais), dimanche 19 juin. Le magnat de l'immobilier réagit aux propos du président républicain de la Chambre des représentants.

Paul Ryan a déclaré sur la même chaîne qu'il appartient aux élus de son parti de se décider "en conscience" sur l'opportunité ou non de soutenir la candidature de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre.

Donald Trump doit être investi en juillet

"En ce moment, je soulève beaucoup d'argent pour le Parti républicain et j'aime le faire (...). S'ils ne m'aident pas, je peux juste continuer à faire ce que je fais et à financer ma propre campagne. Pour moi, c'est facile", a rétorqué Donald Trump. Le milliardaire estime qu'il a déjà gagné la primaire sans l'aide des républicains, et qu'il peut donc remporter la présidentielle sans eux.

La candidature de Donald Trump crée le malaise chez les républicains. Après sa victoire à la primaire, il doit encore être investi par les délégués républicains lors de la convention prévue à Cleveland (Ohio) du 18 au 21 juillet.