Mort de George Floyd : le chef de la police de Minneapolis accable l'ancien agent Derek Chauvin

Le chef des forces de l'ordre de Minneapolis a déclaré devant les jurés que Derek Chauvin avait "violé les règles" de la police.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran montrant le chef des forces de l'ordre de Minneapolis (Etats-Unis), Medaria Arradondo, le 5 avril 2021, au procès de l'ancien policier Derek Chauvin, accusé du meurtre de George Floyd. (STR / POOL VIA COURT TV / AFP)

"Cela ne fait pas partie de notre politique, de notre formation et n'est certainement pas conforme à notre éthique, à nos valeurs"Le chef des forces de l'ordre de Minneapolis (Etats-Unis) a accablé, lundi 5 avril, son ancien subordonné Derek Chauvin, en déclarant devant les jurés qu'il avait "violé les règles" de la police lors de l'interpellation de George Floydle 25 mai 2020.

S'agenouiller sur le cou du quadragénaire noir "pouvait être raisonnable dans les premières secondes pour le contrôler, mais plus une fois qu'il n'exerçait plus de résistance, et surtout pas après qu'il se fut évanoui", a déclaré Medaria Arradondo, au sixième jour de ce procès hors-norme.

Derek Chauvin, 45 ans, remis en liberté sous caution, est jugé depuis une semaine pour meurtre et plaide non-coupable. Les jurés rendront leur verdict fin avril ou début mai. S'ils ne sont pas unanimes, le procès sera déclaré nul et non avenu, et la procédure devra recommencer du début. Le procès de ses trois anciens collègues, accusés de complicité de meurtre, est prévu pour août. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.