VIDEO. En campagne pour les midterms, Barack Obama dénonce les "mensonges" de Donald Trump

L'ancien président des Etats-Unis participe actuellement à des meetings pour soutenir des candidats aux élections de mi-mandat, organisées le 6 novembre prochain.

AP / FRANCEINFO

L'ancien président a repris ses habitudes. Barack Obama a tenu, vendredi 26 octobre, une série de meetings de campagne, à quelques jours des midterms. Les élections de mi-mandat, organisées mardi 6 novembre aux Etats-Unis, sont "peut-être les plus importantes de notre vie", a insisté l'ex-locataire de la Maison Blanche, au cours de déplacements à Milwaukee et Detroit : les démocrates pourraient retrouver la majorité à la Chambre des représentants, l'une des deux assemblées du Congrès, et ainsi entraver – au moins partiellement – la fin du mandat de Donald Trump.

Pour convaincre son auditoire, Barack Obama a notamment dénoncé les "mensonges" de son successeur. "Il a annoncé une baisse d'impôt pour les classes moyennes avant la prochaine élection, mais le Congrès ne siège même pas en ce moment, a expliqué l'ancien président. Il dit 'Je vais protéger vos antécédents médicaux', mais son ministre de la Justice bataille en ce moment-même pour essayer d'abroger ces protections."

Ce que nous n'avions pas vu jusqu'à présent, en tout cas dans notre vie publique récente, ce sont des politiques mentir éhontément, de façon répétée, sans détour et sans honte. Juste inventer des choses.

Barack Obama

lors d'un meeting à Milwaukee

Tout cela, a poursuivi Barack Obama, "ce n'est pas de l'exagération, ce n'est pas une façon de présenter les choses sous un jour positif", non, "c'est un mensonge". "Quelle genre de politique voulons-nous voir ?" : pour l'ancien président des Etats-Unis, c'est à cette question que les Américains sont appelés à répondre le 6 novembre, lors des midterms.

Barack Obama en meeting à Detroit (Etats-Unis), le 26 octobre 2018.
Barack Obama en meeting à Detroit (Etats-Unis), le 26 octobre 2018. (BILL PUGLIANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)