Les démocrates et les républicains ne sont pas les seuls à remporter des élections lors des "midterms", David Beckham aussi

Les élections de mi-mandat sont aussi l'occasion pour les Américains de se prononcer sur des référendums locaux.

David Beckham à Miami (Etats-Unis) le 5 août 2018.
David Beckham à Miami (Etats-Unis) le 5 août 2018. (PABLO TONINI / NOTIMEX / AFP)

Et si le vrai vainqueur des midterms s'appelait David Beckham ? L'ex-footballeur, devenu patron de club, a gagné un référendum local portant sur la construction du stade de son équipe, mardi 6 novembre lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Selon la chaîne CBS, 60% des électeurs ont voté pour la réalisation de son projet.

> Suivez en direct les résultats des midterms sur franceinfo.fr

Le stade, qui ne trouvait pas de lieu pour s'installer, sera finalement situé sur un complexe de golf.. "La location de terrains municipaux doit être validée par les citoyens", explique CBS sur son site (lien en anglais). "Je suis fier de participer à ce projet", s'est félicité David Beckham. 

De nombreux référendums locaux pour ces "midterms"

Les midterms sont en effet aussi l'occasion pour les électeurs de se prononcer dans le cadre de référendums locaux, appelés "ballot initiatives", sur des sujets de société très variés, tels que la légalisation du cannabis à usage récréatif, les impôts, l'assurance-maladie, l'avortement, le salaire minimum, ou la création d'infrastructures comme ici, indique le site Ballotpedia (lien en anglais).