Johnny Depp contre Amber Heard : on vous résume les moments marquants d'un procès hors norme

Durant les six semaines d'audience, les deux stars hollywoodiennes ont déballé leur vie privée devant un public médusé, en majorité acquis à l'acteur. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min.
L'actrice Amber Heard et son ex-mari Johnny Depp ont été reconnus tous les deux coupables de diffamation et chacun est condamné à verser des dommages et intérêts à l'autre, au tribunal de Fairfax (Etats-Unis), le 1er juin 2022. (JIM WATSON / POOL / AFP)

Quant la réalité dépasse la fiction. Le procès ultra-médiatique, diffusé en direct à la télévision, opposant l'actrice de 36 ans, Amber Heard, et l'acteur Johnny Depp, 58 ans, a tenu en haleine le public durant les six semaines de débats au tribunal de Fairfax, près de Washington (Etats-Unis). Chacun s'accusait alors de diffamation et de vouloir ruiner la carrière de l'autre.

Après avoir longuement délibéré, les jurés, cinq hommes et deux femmes, ont conclu, mercredi 1er juin, qu'Amber Heard avait diffamé son ex-mari et l'ont condamnée à verser à Johnny Depp 15 millions de dollars de dommages et intérêts. Ils ont également estimé que l'acteur avait tenu des propos diffamatoires envers son ancienne compagne et l'ont condamné à verser deux millions de dollars de compensation à son ex-femme. Entre doigt coupé, fans inconditionnels et stars à la barre, franceinfo revient sur les moments marquants de ce procès. 

L'intimité dévoilée comme preuve 

Dans ce procès, le public a eu droit à un grand déballage de la vie privée du couple, de leur Lune de miel aux violentes disputes sur fond d'alcool et de drogues. Les accusations mutuelles ont démontré une relation toxique entre les deux acteurs qui ont produit des enregistrements audio et vidéo, des SMS et des photos montrant, selon eux, leur visage tuméfié après des disputes.

Dans une vidéo, tournée en cachette par Amber Heard, Johnny Depp frappe de colère la porte en verre d'un placard de cuisine et se sert un grand verre de vin. L'actrice a aussi photographié son compagnon dans des positions humiliantes quand il était, selon elle, assommé par les drogues et l'alcool. 

Des textos au langage cru envoyés par Johnny Depp à Amber Heard montrent, selon les avocats de l'actrice, que l'acteur était prompt à la violence. Mais pour les avocats de Johnny Depp, ce dernier a une façon d'écrire inventive, semblable au style du journaliste Hunter S. Thompson, qu'il admirait.

Doigt coupé, sang sur les murs et matière fécale sur le lit

Les détails les plus crus de l'affaire ont été évoqués sans aucune retenue. Johnny Depp a ainsi décrit sa grande consommation d'alcool et de drogues, admettant des problèmes d'addiction depuis l'âge de 11 ans. Amber Heard, elle, a raconté avoir subi "des violences physiques et des agressions" depuis leur première rencontre en 2009 et pendant leur mariage tumultueux qui n'a duré que deux ans, de 2015 à 2017.

Elle a aussi raconté, pour la première fois, une dispute suivie d'un viol à l'aide d'une bouteille, en mars 2015, lors du séjour du couple en Australie, où Johnny Depp tournait le cinquième épisode de la saga Pirates des Caraïbes. Dispute au cours de laquelle son ex-mari a eu l'extrémité du majeur droit sectionné et a été hospitalisé.

Johnny Depp affirme que c'est l'éclat d'une bouteille de vodka lancée par Amber Heard, et qui s'est brisée près de sa main, qui l'a blessé. Amber Heard assure qu'il s'est blessé tout seul. Il a ensuite utilisé son sang pour inscrire des messages insultants sur les murs, les miroirs et les abat-jour de leur maison de location.

L'acteur a aussi accusé son ex-épouse d'avoir déféqué dans le lit conjugal après une dispute, le jour du 30e anniversaire de l'actrice en avril 2016, des accusations que l'intéressée a contestées, précisant qu'il s'agissait là de "pensées délirantes" et que les excréments appartenaient au chien de Johnny Depp, un Yorkshire terrier.

Un défilé de témoins, célèbres ou anonymes

Les deux acteurs n'étaient pas les seules stars à être entendues lors de ce procès. Le top model britannique emblématique des années 1990, Kate Moss, a été invitée par la cour à s'exprimer par visioconférence, le 25 mai. En couple avec Johnny Depp dans les années 1990, elle a balayé les rumeurs selon lesquelles ce dernier l'aurait poussée dans un escalier durant leur relation, rumeur évoquée par Amber Heard lors de sa déposition le 5 mai. 

Quant à l'actrice américaine Ellen Barkin, une autre ancienne compagne de Johnny Depp à la fin des années 1990, invitée à la barre, elle a affirmé qu'il était jaloux, possessif et "ivre presque tout le temps". Il aurait aussi, selon elle, lancé une bouteille de vin dans sa direction, sans la viser, lors d'un accès de colère.

Du côté d'Amber Heard, le milliardaire Elon Musk, son ex-petit ami, et l'acteur James Franco, avec qui elle a tourné, avaient été cités comme témoins mais n'ont finalement pas été appelés à la barre. Si Elon Musk est resté discret durant tout le procès, il a posté ce commentaire sur Twitter avant que le jury ne délibère : "Ils sont tous les deux incroyables."

Le jury a aussi entendu des proches des deux acteurs, des gardes de sécurité, des agents artistiques, des conseillers et experts financiers, des psychiatres, des médecins, ainsi que le portier de l'immeuble luxueux où habitait le couple à Los Angeles, Alejandro Romero. Ce dernier a probablement résumé le sentiment de nombreux témoins en déclarant : "Je suis trop stressé, je ne veux plus avoir à me mêler de ça".

Un procès déjà tranché sur les réseaux sociaux 

Aussi bien sur Twitter que sur TikTok, les internautes ont majoritairement pris parti pour Johnny Depp, créant des mèmes et des montages vidéo à partir des images du procès pour tourner en dérision Amber Heard. Sur ces deux réseaux sociaux, le hashtag #JusticeForJohnnyDepp (Justice pour Johnny Depp) a dépassé de loin le #IStandWithAmberHeard (Je soutiens Amber Heard) : 15,3 milliards de vues contre 8,4 millions, le 24 mai. 

Peu après le verdict de mercredi, Johnny Depp s'est dit "bouleversé par le déferlement d'amour" témoigné par ses fans, qui l'ont acclamé par centaines, chaque jour, devant le tribunal. Certains sont allés jusqu'à dormir devant le bâtiment pour accéder à la salle d'audience.

Amber Heard, elle, affirme avoir reçu "des milliers" de messages de menaces de mort, durant ces six semaines de procès. Des mugs "Fuck Amber Heard" ont été mis en vente. Les attaques sur les réseaux sociaux contre l'actrice ne sont pas nouvelles. Déjà en 2016, Amber Heard y était traitée de "menteuse", de "manipulatrice" ou de "démon", alors qu'elle demandait le divorce. 

C'est d'ailleurs sur les réseaux que les deux acteurs ont réagi à l'annonce du verdict. "J'ai le cœur brisé que la montagne de preuves n'ait pas été suffisante pour résister au pouvoir, à l'influence et à l'emprise disproportionnés de mon ex-mari", a écrit Amber Heard, sur son compte Twitter. Un post qui a remporté plus de 125 000 likes, au 2 juin. 

Le message de Johnny Depp, publié sur son compte Instagram, a récolté plus de 14 millions de mentions "J'aime". "Véritablement touché", l'acteur, qui était absent lors du prononcé du verdict, a estimé que le jury l'avait "rendu à la vie", "après six années".  

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Johnny Depp (@johnnydepp)

Des carrières mises en jeu

Les deux acteurs affirment avoir beaucoup perdu dans cette affaire, chacun assurant que sa carrière à Hollywood a été ruinée. Les avocats de Johnny Depp estiment que leur client a perdu près de 50 millions de dollars de cachets après avoir été "effacé de Hollywood" à cause des accusations de son ex-épouse. L'acteur n'a pas été retenu pour jouer dans le sixième opus de Pirates des Caraïbes

Mais pour son ancienne agente, Tracey Jacobs, aucun accord officiel n'avait été conclu pour qu'il retrouve son rôle. Selon elle, l'"étoile" de l'acteur s'était étiolée depuis 2010, à cause de la drogue et de l'alcool, et de "son attitude non professionnelle" sur les plateaux de tournage.

Les avocats d'Amber Heard, eux, ont estimé que leur cliente a perdu entre 40 et 50 millions de dollars de cachets et de campagnes promotionnelles. L'actrice assure que, malgré le succès mondial d'Aquaman, elle a dû lutter pour retrouver son rôle dans le second opus, accusant Johnny Depp d'avoir manigancé pour l'évincer de la production. Un rôle que veulent lui retirer les 4,5 millions de personnes qui ont signé une pétition, sur le site Change.org, pour qu'elle soit coupée au montage dans Aquaman 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.