VIDÉO. On a embarqué dans "l'Amtrak Joe", le train habituel de Joe Biden entre Wilmington et Washington

Le président élu des États-Unis a emprunté ce train quasiment tous les jours quand il était sénateur du Delaware. Les habitués s'en souviennent. 

GREGORY PHILIPPS / ALEXANDRE ABERGEL / THOMAS SELLIN / RADIOFRANCE

Joe Biden s'apprête à devenir officiellement président des États-Unis. Mais sa vie de sénateur, pendant 36 années – il a été élu pour la première fois en 1972 – a marqué sa ville, Wilmington, dans l'État du Delaware. La gare s'appelle Joseph Robinette Biden Junior, du nom du futur 46e président des États-Unis.

Et pour cause : ce trajet en train entre Wilmington et Washington, Joe Biden l'a fait quasi quotidiennement pendant plus de 30 ans. Après la mort de sa première femme et de sa petite fille, il voulait rentrer à la maison tous les soirs pour s'occuper de ses deux garçons. C'est d'ailleurs ce qui a valu à ce train le surnom de "Amtrak Joe", Amtrak étant le nom de la compagnie ferroviaire qui assure cette liaison. Franceinfo est parti sur ses traces.

Vous savez, Joe est un type très abordable, on peut l'approcher facilement. On parlait de nos enfants, mais aussi de ce qui se passait à travers le monde, les grands problèmes de l'époque.

Lee Murphy, ancien conducteur de train

à franceinfo

"Je m'appelle Lee Murphy, ancien candidat républicain au Congrès du Delaware. J'ai travaillé pour Amtrak pendant 35 ans, en tant que conducteur de train. Un soir, alors que je n'avais pas de voiture, il m'a ramené chez moi et une autre fois, c'est moi qui l'ai déposé chez lui en partant de la gare. C'est ce type de gars. Dans le Delaware on est comme ça, raconte l'habitué. Bon, ça, c'était il y a 25 ans. Mais je dois vous dire aussi que je n'ai jamais voté pour Joe Biden."

Joe Biden a donné son nom à la gare de Wilmington.
Joe Biden a donné son nom à la gare de Wilmington. (ALEXANDRE ABERGEL / RADIO FRANCE)

Cette simplicité, c'est aussi ce que reconnaît cet homme d'affaires, monté à bord du train à Wilmington : "Beaucoup de politiciens, quand ils vont au Congrès, prennent un jet privé, ou alors ils acceptent que des donateurs leur payent des billets d'avion. Mais lui, il prenait l'Amtrak tous les jours. C'est un homme du peuple."

"J'espère qu'il va aider les gens"

L'idée de départ de Joe Biden, c'était, une fois élu, de gagner Washington le jour de son investiture en train, dans un train comme celui-là. Évidemment, ça aurait été très symbolique par rapport à son histoire personnelle. Mais après les événements du Capitole, les Secret services, les agents de sécurité, ont jugé que ce n'était pas assez sûr. Donc le voyage inaugural en train a été annulé.

Dans l'un des wagons du train qui roule vers Washington, Shahida attend beaucoup du nouveau président, mais pas forcément un miracle. "On a beaucoup souffert cette année, moi en tout cas. J'espère qu'il va aider les gens à retrouver du boulot. Cette année, personnellement, j'ai été licenciée deux fois et je suis même restée coincée quelques mois à Las Vegas, parce que je n'avais pas assez d'argent pour un vol retour. Toute ma famille a eu le Covid. Vraiment, ce n'était pas drôle."

J'espère un changement. Pas un coup de baguette magique, tout ne va pas s'arranger d'un seul coup. Mais au moins, on aura quelqu'un avec une meilleure attitude.

Shahida, une passagère

à franceinfo

Après une heure et demie de voyage en train, on arrive donc à Union station, à Washington, qui est la principale gare de la capitale fédérale. Architecture assez incroyable et assez magnifique, qui rappelle un peu Grand Central à New York. Juste en face, on voit le Capitole des États-Unis, où Joe Biden va être officiellement intronisé 46e président des États-Unis.

Ce train, qui relie Wilmington à Washington, a été emprunté de nombreuses années par Joe Biden.
Ce train, qui relie Wilmington à Washington, a été emprunté de nombreuses années par Joe Biden. (ALEXANDRE ABERGEL / RADIO FRANCE)