EN IMAGES. Etats-Unis : Washington se barricade avant l'investiture de Joe Biden

La capitale américaine est en état d'alerte face aux craintes de violences de la part de partisans de Donald Trump le jour de la prestation de serment du nouveau président.

Une ville en état de siège. Des mesures de sécurité massives se mettent en place à Washington (Etats-Unis), dimanche 17 janvier, à trois jours de l'investiture de Joe Biden. Les autorités redoutent des violences de la part de partisans du président sortant Donald Trump, qui appellent à manifester dans la capitale américaine pour s'opposer à l'entrée en fonction du démocrate.

Le 6 janvier, les militants pro-Trump avaient déjà défilé dans les rues de Washington, avant de prendre d'assaut les bâtiments du Congrès fédéral. Cinq personnes ont été tuées durant cette intrusion violente, qui a causé l'évacuation du Capitole et la suspension durant quelques heures du processus de certification des résultats de l'élection présidentielle américaine.

Pour éviter de nouvelles violences, Washington a pris des allures de camp retranché avec l'installation de blocs de béton, de barrières et de fils barbelés autour de la Maison Blanche et du Congrès. D'importantes restrictions de circulation ont par ailleurs été mise en place dans le centre-ville, où des milliers de soldats de la Garde nationale ont été déployés.

Alors que la cérémonie d'investiture est habituellement l'occasion pour des centaines de milliers d'Américains d'affluer dans la capitale, l'immense esplanade du "National Mall" sera cette année fermée au public. Seules les personnes dûment accréditées seront autorisées à pénétrer dans la zone et il est probable que le nombre de militaires dépasse celui des spectateurs sur place.

115
Des soldats de la Garde nationale devant le Capitole, à Washington, le 12 janvier 2021. EPN / NEWSCOM / SIPA
215
Dans le centre-ville de la capitale américaine, de nombreux magasins et bâtiments protègent leurs vitrines, le 15 janvier 2021. JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
315
La circulation des voitures a été interdite autour du Capitole et de la Maison Blanche. Constitution Avenue, qui relie les deux sites, est déserte, le 15 janvier 2021. SAUL LOEB / AFP
415
Des barrières de sécurité ont également été installées autour du "National Mall", l'esplanade qui fait face au Capitole. JACQUELYN MARTIN / AP / SIPA
515
Des fils barbelés ont été installés sur certaines barrières, comme ici près du Lincoln Memorial, le 15 janvier 2021. LIZ LYNCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
615
Jusqu’à 20 000 réservistes de la Garde nationale, ici en train de s'installer au centre d'accueil pour les visiteurs du Capitole le 16 janvier 2021, vont être mobilisés pour sécuriser l'investiture de Joe Biden. SAMUEL CORUM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
715
Un militaire de la Garde nationale dort dans le centre d'accueil pour les visiteurs du Capitole, le 16 janvier 2021. SAMUEL CORUM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
815
La police de Washington et celle du Capitole ont également été mobilisées pour patrouiller sur les sites sensibles et dans le centre-ville, comme le montre cette photo prise le 16 janvier 2021. SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
915
Des unités cynophiles sont en outre chargées d'effectuer des vérifications au Capitole, où Joe Biden prêtera serment le 20 janvier, pour s'assurer qu'auncun engin explosif n'y a été déposé. SAMUEL CORUM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1015
A quelques mètres de là, des chaises sont installées pour le public de la prestation de serment de Joe Biden, dans le respect de la distanciation physique. ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP
1115
Des habitants sont contrôlés à un poste de sécurité, le 16 janvier 2021, dans le centre-ville de Washington. MICHAEL M. SANTIAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1215
Les véhicules sont eux aussi contrôlés dans le centre de Washington, le 16 janvier 2021. STRINGER / SPUTNIK / AFP
1315
Des appels à témoins pour identifier les partisans de Donald Trump qui ont blessé des policiers lors des violences au Capitole sont affichés dans les rues de Washington, le 16 janvier 2021. JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1415
Malgré les mesures de sécurité, journalistes et passants continuent de se rassembler sur la "Black Lives Matter Plaza", qui fait face à la Maison Blanche, le 16 janvier 2021. MICHAEL M. SANTIAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1515
L'accès au Capitole est gardé par des barrières de sécurité et des membres des forces de l'ordre, le 16 janvier 2021, à quatre jours de l'investiture de Joe Biden. JOHN MINCHILLO / AP / SIPA