Etats-Unis : une nouvelle "maison de l'horreur" découverte en Californie avec 10 frères et sœurs torturés par leurs parents

Les policiers ont découvert des meubles, des poubelles et des jouets éparpillés partout dans la maison. Une salle de bain était couverte de fientes d'animaux et les enfants dormaient tous dans la même chambre.

L\'une des chambres de la résidence du couple Allen-Rogers à Fairfield, aux Etats-Unis, le 14 mai 2017.
L'une des chambres de la résidence du couple Allen-Rogers à Fairfield, aux Etats-Unis, le 14 mai 2017. (RICH PEDRONCELLI/AP/SIPA / AP)

Nouvelle maison de l'horreur en Californie. Dix enfants âgés de 4 mois à 12 ans vivant dans des conditions d'hygiène déplorables ont été découverts à Fairfield, dans la banlieue nord de San Francisco, rapporte l'agence américaine Associated Press*. Cette macabre découverte fait écho à celle de 13 frères et sœurs à Perris, au sud-est de Los Angeles en janvier.

Tout démarre le 31 mars, lorsque le père, Jonathan Allen, 29 ans, et la mère, Ina Rogers, 31 ans, déclarent aux autorités la disparition de leur fils de 12 ans. Retrouvé le jour-même par la police, il est ramené au domicile familial. Les policiers y découvrent des meubles, des poubelles et des jouets éparpillés partout dans la maison, comme en témoignent des images obtenues par ABC NewsUne salle de bain est couverte de fientes d'animaux. Les dix enfants dorment dans une seule pièce. 

Jonathan Allen et Ina Rogers sont accusés d\'avoir torturé leurs enfants à des \"fins sadiques\".
Jonathan Allen et Ina Rogers sont accusés d'avoir torturé leurs enfants à des "fins sadiques". (AP/SIPA / AP)

"Des fins sadiques"

La mère, Ina Rogers, est arrêtée le jour-même pour présomption de négligence envers ses enfants, avant d'être relâchée sous caution début avril. Les enfants sont confiés aux services de protection de l'enfance du comté de Solano et résident désormais avec d'autres membres de la famille. 

L'enquête révèle "une histoire longue et continue d'abus physiques et émotionnels sévères sur les enfants", a assuré la police dans un communiqué publié lundi 15 mai. Interrogés par les autorités depuis fin mars, les huit enfants les plus âgés ont décrit des abus intentionnels : piqûres, brûlures, ecchymoses et blessures pouvant être infligées avec une arme à air comprimé. "La torture qui s'est produite dans cette maison" avait "des fins sadiques", a déclaré la procureure adjointe du comté, Sharon Henry, dans une conférence de presse lundi. 

La maison du couple Allen-Rogers à Fairfield, aux Etats-Unis, le 14 mai 2018.
La maison du couple Allen-Rogers à Fairfield, aux Etats-Unis, le 14 mai 2018. (RICH PEDRONCELLI/AP/SIPA / AP)

"Je suis une mère incroyable"

Le père, Jonathan Allen, a été arrêté vendredi 11 mai pour torture criminelle et abus sexuels sur des enfants. Sa caution a été fixée à 5,2 millions de dollars (4,2 millions d'euros). La mère, Ina Rogers, fait face aux mêmes charges. Elle a dénoncé les accusations à l'encontre d'elle et de son mari, rapporte ABC News"Mon mari a beaucoup de tatouages, il a l'air effrayant, et c'est pour ça que les gens sont si prompts à le juger, mais mon mari est une personne extraordinaire, a-t-elle assuré. Je suis une mère incroyable."

Selon une voisine au San Francisco Chronicle, le couple avait emménagé il y a environ un an. Les enfants, scolarisés à la maison, étaient si peu vus à l'extérieur que certains voisins pensaient qu'ils étaient bien moins nombreux, rapporte le Washington Post.

* Tous les liens sont en anglais.