Cet article date de plus de cinq ans.

États-Unis : nouveau cas de brutalité policière en Arizona

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
6mediaMesaPoliceViolences
6mediaMesaPoliceViolences 6mediaMesaPoliceViolences (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Une intervention policière violente a eu lieu à Mesa (Arizona, États-Unis) le 23 mai. Selon la police, Robert Johnson avait refusé d'obtempérer. Ce dernier n'était pas armé et a reçu des coups de poing au visage et au corps. Inculpé pour "trouble à l'ordre public", il dénonce l'attitude des policiers. 

Une scène de violence policière s'est déroulée le 23 mai à Mesa (Arizona, États-Unis). Une intervention a lieu dans un immeuble, suite à l'appel d'une de ses habitantes. Selon la police, Robert Johnson refuse d'obtempérer. Il n'est pas armé et reçoit de violents coups de poing sur le visage et le corps. "Vous n'aviez pas besoin d'une telle démonstration de force", déclare un homme qui assiste à la scène.

"Mettre fin à cette culture de la brutalité policière"

"Ce qu'a fait la police de Mesa à mon client est horrible. Ils doivent mettre fin à cette culture de la brutalité policière en cours en Arizona depuis longtemps", a déclaré Benjamin Taylor, l'avocat de Robert Johnson. "Je veux qu'ils soient tenus responsables de ce qu'ils ont fait", a déclaré son client. Robert Johnson a été inculpé pour "trouble à l'ordre public". Quatre policiers ont été placés en congés administratifs après cet incident. Le chef de la police de Mesa dit vouloir faire évoluer les pratiques de ses agents dans ce genre de situation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.