Cet article date de plus de trois ans.

Etats-Unis : le lobby des armes dénonce "une politisation honteuse" de la tuerie en Floride

Wayne LaPierre, vice-président exécutif de la NRA, s'en est pris vertement au mouvement qui réclame un meilleur contrôle des armes à feu. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Wayne LaPierre, président de la NRA, s'est exprimé à la tribune d'un rassemblement de conservateurs américains, jeudi 22 février 2018 à Oxen Hill (Etats-Unis). (JIM WATSON / AFP)

Après la récente fusillade en Floride, le puissant lobby américain des armes, la NRA (National Rifle Association), dénonce la "politisation honteuse de la tragédie" par les militants anti-armes. "Leur but est d'éliminer le second amendement et notre liberté de porter des armes pour qu'ils puissent éradiquer toutes les libertés individuelles", a estimé leur vice-président exécutif Wayne LaPierre, jeudi 22 février, en référence au droit constitutionnel de porter des armes.

"La politisation honteuse de la tragédie, c'est une stratégie classique sortie tout droit du manuel d'un mouvement toxique", a-t-il poursuivi lors de la Conservative Political Action Conference (CPAC), un événement annuel réunissant les conservateurs américains près de Washington. La fusillade commise dans un lycée de Floride a causé la mort de 17 personnes, la semaine dernière, et a ravivé le débat sur les armes aux Etats-Unis.

Une manifestation contre les armes prévue à Washington

"Pour arrêter un mauvais gars armé d'une arme, il faut un bon gars armé d'une arme", a-t-il également déclaré, selon le correspondant de franceinfo. Cet argument, récurrent chez les sympathisants de la NRA, a également été employé par Donald Trump, qui se dit prêt à envisager le port d'armes pour les enseignants."S'il y avait eu un professeur adepte des armes à feu, il aurait très bien pu mettre fin rapidement à l'attaque".

De nombreux rescapés de la tuerie de Parkland se sont mobilisés ces derniers jours, afin de dénoncer l'inaction politique face à la multiplication des fusillades en milieu scolaire aux Etats-Unis. Certains possesseurs se sont filmés en train de détruire leur arme et une grande manifestation pour le contrôle des armes à feu est prévue le 24 mars à Washington.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.