Etats-Unis : l'administration fédérale brièvement paralysée par un "shutdown", pour la deuxième fois en trois semaines

Le Congrès avait jusqu'à jeudi, à minuit, pour voter la proposition de loi qui permet le financement de l'Etat jusqu'en 2019.

Le Congrès américain, à Washington, le 8 février 2018.
Le Congrès américain, à Washington, le 8 février 2018. (LEAH MILLIS / REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les Etats-Unis ont connu leur deuxième "shutdown" ("fermeture", en anglais) en trois semaines. Les services fédéraux ont à nouveau partiellement fermé, vendredi 9 février, faute d'un accord sur le budget au Sénat. Le "shutdown" a toutefois duré moins de six heures, le Congrès ayant réussi à adopter la loi budgétaire tôt vendredi matin.

Les élus avait jusqu'à jeudi, à minuit, pour voter la proposition de loi qui permet le financement de l'Etat jusqu'en 2019. Le sénateur républicain Rand Paul a toutefois retardé le scrutin à la Chambre haute, en s'exprimant longuement contre l'abrogation du plafond de la dette américaine jusqu'en 2019, prévue dans le texte. Le Sénat a décidé jeudi soir de suspendre la séance et de la reprendre à 00h01, en vue d'un nouveau vote. 

Le gouvernement a alors été confronté à "une interruption de crédit", durant quelques heures. Mais un premier accord a été trouvé au Sénat, vendredi, vers 2 heures du matin. La Chambre des représentants a également adopté le texte, peu avant 6 heures, mettant un terme à ce "shutdown" éclair. L'administration Trump avait vécu sa première paralysie le 20 janvier, le Congrès ayant échoué une première fois à trouver un accord sur le budget. Ce "shutdown" avait duré trois jours.