États-Unis : la course contre la montre du Congrès pour éviter un nouveau "shutdown"

Le Congrès a jusqu'à minuit, jeudi, pour voter le budget. Sans vote, ce sera de nouveau "le shutdown". Démocrates et républicains ont trouvé un terrain d'entente.

Le Capitole héberge le Congrès américain à Washington.
Le Capitole héberge le Congrès américain à Washington. (MANDEL NGAN / AFP)

Les parlementaires américains sont engagés dans une course contre la montre, jeudi 8 février, pour éviter une paralysie de l'État fédéral. Les tractations battent leur plein. Le Congrès américain a jusqu’à minuit pour voter le budget.

S'il n'y parvient pas, l’administration sera en situation de "shutdown" comme fin janvier, c’est-à-dire que la plupart des fonctionnaires fédéraux jugés non essentiels seront placés au chômage technique.

Un accord sur deux ans

Or, s'il y a bien un point sur lequel tout le monde est d'accord à Washington, c'est qu'il faut en finir avec ces rallonges budgétaires votées à chaque fois pour quelques semaines et avec, au bout, l'impasse du "shutdown". Mercredi, démocrates et Républicains sont tombés d'accord sur un budget de deux années, soit jusqu'à fin 2019.

Ce budget est en hausse de 300 milliards de dollars. Il prévoit une très forte augmentation des dépenses militaires. En contrepartie, les démocrates ont obtenu des milliards supplémentaires pour la lutte contre les opiacés ou la couverture maladie des enfants. 

Concession démocrate sur les "dreamers"

En revanche, il n'est plus question de la question des "dreamers" dans ce budget. Les démocrates, qui veulent régulariser ces jeunes immigrés arrivés mineurs sur le sol américain, avaient fait de cette question un préalable au vote du budget. Le dossier "immigration" est mis de côté pour l'instant, avec la promesse d'un examen rapide par le Sénat.