Cinéma : "Échappée belle", un road trip sur la vieillesse et la maladie porté par un duo d'acteurs de premier plan

Le film "Echappée belle", de l'Italien Paolo Virzi, est sorti en salles mercredi. Il raconte l'histoire d'un couple de personnes âgées malades qui part faire un voyage en camping-car pour finir sa vie comme il le souhaite.

Donald Sutherland et Helen Mirren incarnent un couple de personnes âgées malades qui partent faire un road trip pour leur fin de vie, dans le film \"Echappée belle\", sorti le mercredi 3 janvier au cinéma. 
Donald Sutherland et Helen Mirren incarnent un couple de personnes âgées malades qui partent faire un road trip pour leur fin de vie, dans le film "Echappée belle", sorti le mercredi 3 janvier au cinéma.  (LUCA BIGAZZI / BAC FILMS)
avatar
Thierry FiorileRadio France

Mis à jour le
publié le

Le film Echappée belle, de l'italien Paolo Virzi, est sorti en salles mercredi 3 janvier. Cette comédie dramatique traite de la vieillesse et de la fin de vie, des thématiques peu traitées au cinéma. Le film raconte l'histoire d'un couple de personnes âgées qui fugue pour finir sa vie comme il l'entend. Le tout est porté par un duo d'acteurs de premier plan.

Lui atteint d'Alzheimer, elle d'un cancer

En tournant pour la première fois aux Etats-Unis, Paolo Virzi s'est plié à deux règles. Tout d'abord, celle du road movie, qu'il maîtrisait déjà. Ensuite, la performance d'acteurs. Avec Donald Sutherland et Helen Mirren, le réalisateur pouvait difficilement mieux tomber. Lui incarne un ancien prof perdu dans sa maladie d'Alzheimer et elle une épouse courage rongée par un cancer. Il fallait ces deux talents pour ensuite mettre de la légèreté et de l'espoir avec un tel début d'histoire.

Les deux personnages prennent la route, direction la Floride et la maison d'Hemingway qu'ils n'ont jamais vue. Cette fugue dans leur vieux camping-car, au désespoir des enfants, est une révolte en douceur contre l'hospitalisation forcée ou le mouroir pour vieux. En enchaînant les gags tragiques, le mélo et les scènes de ménage, Paolo Virzi est sur un fil mais il tient en équilibre. Tant qu'il y a de l'amour, il y a de l'espoir : "Le film est une ballade sur la liberté individuelle de choisir sa propre vie. Je m'identifie beaucoup aux personnages, j'espère que le public en fera autant", explique le réalisateur. Paolo Virzi n'hésite pas à montrer la déchéance de la vieillesse. Helen Mirren et Donald Sutherland, sans retenue, se prêtent au jeu entre maîtrise et improvisations.

Cinéma : "Échappée belle", un road trip sur la vieillesse et la maladie porté par un duo d'acteurs de premier plan - Thierry Fiorile
--'--
--'--