Après la tuerie d'Uvalde, Donald Trump appelle à "armer les citoyens" face au "mal"

Devant la convention annuelle de la NRA, premier lobby américain des armes, l'ancien président américain a défendu le deuxième amendement de la Constitution américaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Donald Trump s'exprime devant le premier lobby américain des armes, la NRA, à Houston (Texas), le 27 mai 2022. (MICHAEL WYKE / AP / SIPA)

Un soutien sans faille au port d'arme. L'ancien président Donald Trump a appelé vendredi 27 mai à "armer les citoyens" pour combattre le "mal dans notre société", à l'origine selon lui de la tuerie dans une école primaire au Texas, mardi. "L'existence du mal est la raison pour laquelle il faut armer les citoyens respectueux de la loi", a-t-il assuré, en défense du deuxième amendement de la Constitution américaine, qui garantit le droit de posséder une arme.

Le milliardaire républicain s'est exprimé devant le premier lobby américain des armes, qui, hasard du calendrier, tenait sa convention annuelle à quelques centaines de kilomètres de la ville texane où a eu lieu la fusillade qui a fait 21 morts, dont 19 enfants. Donald Trump a accusé son successeur Joe Biden et le Parti démocrate d'exploiter politiquement "les larmes des familles" endeuillées en essayant de faire adopter des lois sur les armes à feu.

Un enjeu de santé mentale pour les conservateurs

Selon les conservateurs, plutôt que de limiter le nombre d'armes à feu, il faudrait mieux traiter les problèmes de santé mentale. Le tireur était un "cinglé hors de contrôle", a ainsi estimé Donald Trump. "Il brûlera en enfer", a-t-il lancé.

L'ancien magnat de l'immobilier a aussi appelé à renforcer la sécurité dans les écoles américaines, suggérant d'installer des "clôtures robustes" et des détecteurs de métaux devant les établissements et d'armer les instituteurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.