"Un paysage apocalyptique", il fait "45°C et plus" : la Turquie suffoque sous la canicule et les incendies

Le sud du pays s'embrase et fait face à sa plus violente vague de chaleur depuis au moins une décennie. Des expatriés francophones témoignent d'un air suffocant.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les pompiers turcs luttent contre les flammes non loin d'une centrale à charbon, à Oren, au sud-ouest de la Turquie. (YASIN AKGUL / AFP)

La Turquie lutte contre des incendies sans précédent depuis la fin juillet. Le sud du pays s'embrase - près de 100 000 hectares ont brûlé depuis le début de l'année - et fait face à une vague de chaleur extrême. Huit personnes sont mortes et des centaines de villageois ont été évacués par la mer alors que les flammes se rapprochent dangereusement d'une centrale thermique stockant des milliers de tonnes de charbon. 

Dans les zones touchées, Magali vit l'été le plus chaud depuis 25 ans. À Izmir, sur la côte ouest de la Turquie, cette enseignante de français est stupéfaite par la durée de la canicule. "En général, il fait chaud pendant une petite quinzaine de jours où on a vraiment de grosses chaleurs", explique-t-elle, "mais là, cela fait un mois que ça dure. Dès qu'on bouge, on transpire, on dort très mal."

L'humidité s'ajoute à la chaleur

Face aux chaleurs, Magali a besoin de se doucher plusieurs fois par jour, et essaie d'aller à la piscine et à la mer quand elle peut. Tout comme Line, professeure d'anglais, en vacances sur la côte sud du pays.

Elle a vu de près les incendies, depuis le bateau sur lequel elle se trouvait. "Il y avait un nuage de fumée incroyable qui s'échappait des feux en montagne, à quinze minutes à peine de là où je suis, décrit-elle. C'était comme un paysage apocalyptique." 

"Il tombait des cendres sur l'eau. Je n'avais jamais vu ça depuis que je suis en Turquie."

Line, une Québécoise vivant en Turquie

à franceinfo

"Les chaleurs sont intenses. On parle de 45°C et plus, sans compter le facteur humidité", précise Line, qui se réfugie dans les hôtels avec l'air climatisé pour pouvoir dormir. Elle raconte aussi le ciel jauni par les fumées, les habitants très inquiets pour leurs habitations. Selon les prévisions météo, la Turquie doit encore connaître une semaine de fortes chaleurs. 

Canicule et incendies en Turquie : témoignages recueillis par Maxime Tellier
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Turquie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.