La Turquie en lutte contre les jihadistes et le PKK

C'est au nom de la lutte contre le terrorisme que la Turquie frappe depuis ce week-end les jihadistes en Syrie et entreprend des raids contre le PKK.

France 3

La Turquie est sur deux fronts simultanément. Les premières images fournies ce lundi 27 juillet par l'armée turque témoignent des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie et contre les rebelles kurdes du PKK en Irak. Il est impossible d'identifier le lieu de ces opérations et les cibles exactes.

"Nous avons informé l'ONU de ces deux opérations", a expliqué Mevlut Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères. "Le PKK Kurde est une organisation terroriste localisée dans le nord de l'Irak. Et nous faisons valoir nos droits reconnus internationalement pour les attaquer", a-t-il ajouté.

L'armée mobilisée

Ankara lance en même temps dans le pays une vaste opération antiterroriste. Près de 600 personnes auraient déjà été arrêtées. Ce seraient des islamistes, mais aussi des membres du PKK kurde et des militants de la gauche radicale. Lundi dernier, un attentat avait fait 32 morts à la frontière syrienne. Il a mis le feu aux poudres, car il aurait été perpétré par un kamikaze d'origine kurde. Les affrontements sont nombreux dans le pays. Dans ce climat d'État d'urgence, le Premier ministre a mobilisé son armée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cérémonie organisée à Diyarbakir (Turquie) en hommage aux deux soldats turcs tués dans un attentat-suicide revendiqué par le PKK, le 26 juillet 2015.
Une cérémonie organisée à Diyarbakir (Turquie) en hommage aux deux soldats turcs tués dans un attentat-suicide revendiqué par le PKK, le 26 juillet 2015. (DIYARBAKIR GOVERNORSHIP / ANADOLU AGENCY / AFP)