Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Loi sur le renseignement : "Nous n'allons pas trop loin", affirme Bruno Le Roux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
RTL / FRANCETV INFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée a défendu ce texte polémique, qui doit être examiné à partir de lundi et qui suscite de vives critiques au sein même du PS.

Bruno Le Roux, le chef des députés socialistes, a assuré lundi 13 avril sur RTL que la loi sur le renseignement n'attente "en aucune manière aux libertés des Français". Le texte, examiné à l'Assemblée à partir de lundi, est destiné à renforcer, tout en les encadrant, les services de renseignement avec des outils dénoncés par certains comme le passage d'une "surveillance ciblée" à une "surveillance de masse".

"Non, nous n'allons pas trop loin, a rétorqué Bruno Le Roux, interrogé sur les critiques qui visent le texte. Nous offrons une triple garantie, politique, administrative (...) mais aussi une garantie judiciaire, avec la possibilité pour tout citoyen qui estimera avoir été maltraité ou avoir été écouté à mauvais escient de pouvoir saisir le Conseil d'Etat, ce qui n'était pas possible aujourd'hui sur ces questions."

Les députés critiques "ne regardent pas la réalité"

Questionné sur la vive opposition que ce texte suscite chez les députés socialistes, le président du groupe PS à l'Assemblée a défendu le principe de "réalité" : "Il y a à gauche, malheureusement, un certain nombre de voix qui s'élèvent toujours pour protéger les libertés, elles ont raison, mais qui ne regardent pas la réalité. Et la réalité, c'est une lutte contre le terrorisme qui emploie des moyens tout à fait nouveaux."

Les journalistes de RTL ont poussé la logique jusqu'au bout, demandant au député socialiste s'il aurait voté le texte s'il avait été proposé par Nicolas Sarkozy : "Dans les circonstances, oui", a répondu sans ciller le chef de file des députés PS.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.