Theresa May, un discours sécuritaire

Les récents propos de Theresa May sont très axés sur la sécurité. Un discours sécuritaire qui rappelle l’extrême-droite, notamment le Front national français. Mise en parallèle.

"Je veux des peines de prison plus longues pour les terroristes. Je veux qu’on expulse plus facilement les étrangers suspectés de terrorisme". Cette phrase prononcée par la Première ministre britannique Theresa May ne vous rappelle rien ? "Il faut mettre en œuvre l’expulsion immédiate des fichés S étrangers. Perpétuité réelle pour les crimes les plus graves, dont les atteintes à la vie de nos forces de l’ordre" : voici la version de Marine Le Pen.

Contre la mainmise européenne

Si le parti de May et celui de Le Pen diffèrent sur beaucoup d’autres aspects, notamment économiques,  les accents sécuritaires et populistes de la campagne de Theresa May rappellent parfois les propos de l’extrême-droite. Ainsi, quand la Première ministre britannique dit que "le Brexit est important car il est à la base de tout", la présidente du FN déclare qu’"il ne peut y avoir de véritable politique menée dans un pays tant qu’il est sous le joug européen".

Lorsque Theresa May explique que "nous ne devons pas vivre nos vies dans des communautés séparées, isolées, mais dans un Royaume vraiment Uni", Marine Le Pen affirme "voir un appauvrissement inquiétant du commun dans le multiculturalisme".

La Première ministre britannique, Theresa May, lors d\'un discours à Londres, le 5 juin 2017.
La Première ministre britannique, Theresa May, lors d'un discours à Londres, le 5 juin 2017. (ODD ANDERSEN / AFP)