Cet article date de plus de cinq ans.

Terrorisme : Bercy veut traquer les modes de financement des jihadistes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Terrorisme : Bercy veut traquer les modes de financement des jihadistes
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Bercy veut un encadrement plus strict des cartes bancaires prépayées. Tracfin, l'organisme contre le blanchiment d'argent aura accès aux données des personnes qui font l'objet d'une fiche S.
 

Ce lundi, de nouvelles mesures ont été annoncées par Michel Sapin, ministre de l'Économie pour lutter contre le financement terroriste. Premier élément, les cartes bancaires prépayées. Elles ont été utilisées par les terroristes pour financer les attentats de Paris. Ces cartes sont vendues dans les bureaux de tabac sans contrôle de la moindre identité. On peut y déposer actuellement jusqu'à 2 500 euros par an. Le gouvernement veut renforcer les contrôles sur l'utilisation de ces cartes. À l'avenir, une pièce d'identité sera obligatoire pour obtenir une carte prépayée.

Virements bancaires

Pour mieux cibler les terroristes présumés, les enquêteurs de Bercy auront bientôt accès aux fiches S. Elles recensent les personnes soupçonnées de radicalisation. Lorsque la menace est établie, Bercy pourra plus facilement bloquer les avoirs des suspects. C'est-à-dire bloquer leurs comptes bancaires, mais aussi saisir leur véhicule ou encore leur logement. Enfin Bercy veut aussi favoriser les échanges d'informations pour surveiller les virements d'argent au niveau international.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.