Cet article date de plus de huit ans.

Jihadistes : le combat des mères pour alerter les jeunes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Jihadistes : le combat des mères pour alerter les jeunes
Jihadistes : le combat des mères pour alerter les jeunes Jihadistes : le combat des mères pour alerter les jeunes (France 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Un attentat meurtrier a frappé la Turquie mardi soir. France 2 a rencontré une mère dont le fils est parti faire le jihad en Syrie il y a quatre ans.

Véronique Loute n'a plus de nouvelles de son fils Sammy parti en Syrie il y a quatre ans. Elle n'affiche que de vieux et rares souvenirs de lui. Ses deux parents sont catholiques, mais Sammy se convertit à l'islam à 14 ans. À 23 ans il part en Syrie sans rien dire avec quatre copains. Sa mère le découvre dans une vidéo de propagande de Daech.

Dissuader d'autres jeunes de partir

"C'est la dernière photo que j'ai de lui en 2013. Je ne sais même plus comment il est physiquement aujourd'hui", confie Véronique, co-fondatrice de l'association "Parents concernés". En Syrie, Sammy a eu deux enfants. Les premières années, il appelle de temps en temps sa mère, puis plus rien depuis le mois d'août dernier. "Quand il y a eu les attentats de Bruxelles ou de Paris, ça m'a effleuré l'esprit. Je me dis j'espère que ce n'est pas le mien", explique la mère de Sammy.

Pour dissuader d'autres jeunes de partir, Véronique a monté une association avec d'autres parents dans la même situation. Ce jour-là, c'était dans un lycée à Bruxelles que ces parents ont témoigné pour tenter de dissuader les jeunes de partir rejoindre les rangs de Daech.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.