Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat déjoué à Strasbourg : sept hommes en garde à vue dans les locaux de la DGSI

Suite aux interpellations réalisées dans la nuit de samedi à dimanche, à Strasbourg et à Marseille, les gardes à vue se poursuivent lundi au siège de la DGSI, à Levallois-Perret. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les sept individus sont en garde à vue dans les locaux de la DGSI, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). (NICOLAS MESSYASZ/SIPA)

La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a déjoué un attentat envisagé sur le territoire français. Sept personnes, âgées de 29 à 37 ans, ont été arrêtées à Marseille et à Strasbourg, dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre. Ils sont de nationalité française, marocaine et afghane.

Selon les informations de franceinfo, plusieurs armes ont été saisies au cours des perquisitions : des armes de guerre et des armes de poing, moins d’une dizaine au total.

Les policiers à la recherche d'une trace d'un voyage en Syrie

Les policiers antiterroristes cherchent à savoir si deux des sept personnes placées en garde à vue se sont rendues en Syrie, car il y a une trace de leur présence à Chypre. Les gardes à vue se poursuivent dans les locaux de la DGSI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Elles peuvent durer jusqu’à 6 jours en cas de menace d’attentat imminent.

François Hollande a félicité lundi 21 novembre la DGSI pour ces arrestations. Le président de la République a également rappelé que "face à une menace qui reste à un niveau très élevé en France, tout est mis en œuvre, à chaque instant, pour protéger les Français".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lutte contre le terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.