Sous-marin disparu : les cinq passagers du "Titan" sont morts, le submersible aurait "implosé"

Les passagers avaient disparu depuis dimanche, lors d'une expédition vers le "Titanic". Parmi eux, figurait Paul-Henri Nargeolet, 77 ans, spécialiste français de la plongée à grande profondeur.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le sous-marin Titan (photo d'illustration non datée). (OCEANGATE EXPEDITIONS / AFP)

Les cinq passagers du sous-marin recherché dans l'Atlantique Nord sont morts, a annoncé, jeudi 22 juin, l'entreprise OceanGate et les gardes-côtes américains. Les débris retrouvés jeudi après-midi près de l'épave du Titanic par un robot participant aux recherches internationales appartiennent bien au Titan. Ils montrent que l'engin a probablement subi une "implosion catastrophique", a ajouté la même source.

Les passagers avaient plongé dimanche à bord du Titan, submersible conçu pour cinq personnes et long d'environ 6,5 mètres, vers la célèbre épave. Parmi eux, figurait Paul-Henri Nargeolet, 77 ans, spécialiste français de la plongée à grande profondeur et passionné d'archéologie maritime.

OceanGate pointée du doigt

Explorateur des fonds marins, il avait effectué la première partie de sa carrière comme officier de marine. Commandant du groupe de plongeurs-démineurs de Cherbourg, il était ensuite devenu pilote de sous-marins dans la Marine nationale française, avant de passer à l'archéologie maritime, avec la fouille de plusieurs épaves. En 1986, il avait été nommé responsable des sous-marins d'intervention profonde de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer).

Depuis le début des recherches, dimanche, des détails mettent en cause OceanGate émergent. L'entreprise est pointée du doigt pour de potentielles négligences dans la sûreté de son appareil de tourisme sous-marin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.