Russie : Alexeï Navalny est "en grave danger" et doit être évacué à l'étranger, selon des experts de l'ONU

L'opposant russe a entamé une grève de la faim il y a trois semaines pour dénoncer ses conditions de détention.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant politique russe Alexeï Navalny, le 24 jun 2019, lors d'une audition judiciaire à Moscou (Russie). (VASILY MAXIMOV / AFP)

L'ONU s'inquiète du sort d'Alexeï Navalny. Selon quatre experts des droits humains mandatés par l'Organisation des Nations unies, l'opposant russe de 44 ans emprisonné dans le camp de Pokrov, qui a entamé une grève de la faim il y a trois semaines pour dénoncer ses conditions de détention, est "en grave danger" et doit pouvoir être évacué à l'étranger.

"Nous demandons instamment aux autorités russes de veiller à ce que Monsieur Navalny ait accès à ses propres médecins et de lui permettre d'être évacué à l'étranger pour un traitement médical urgent, comme elles l'ont fait en août 2020. Nous réaffirmons que le gouvernement russe est responsable de la vie et de la santé de Monsieur Navalny pendant sa détention", écrivent-ils dans un communiqué.

L'opposant du Kremlin, condamné en février à trois ans et demi de prison – en raison d'une affaire de fraude remontant à 2014 largement vue comme un prétexte pour l'emprisonner – a été transféré vers un hôpital pour prisonniers lundi. Ses avocats, qui lui ont rendu visite le lendemain, ont décrit un homme "très faible", qui ne "reçoit pas " d'assistance médicale appropriée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.