Présidentielle en Biélorussie : Alexandre Loukachenko en tête avec 79,7% des voix, selon un sondage officiel de sortie des urnes

La candidate de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa obtient, elle, 6,8% des sondages. Tous les bureaux de vote n'ont pas fermé.

Le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, dans un bureau de vote à Minsk, le 9 août 2020.
Le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, dans un bureau de vote à Minsk, le 9 août 2020. (REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko obtient 79,7% des voix à la présidentielle dimanche 9 août, selon un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote. La candidate de l'opposition Svetlana Tikhanovskaïa obtient elle, 6,8% des suffrages. Si la plupart des bureaux de vote ont fermé à 20h, certains ont été autorisés à rester ouverts du fait de l'affluence. "J'espère que le vote s'achèvera sans encombre aussi" dans ces endroits, a déclaré à la télévision publique la présidente de la Commission électorale.

Inamovible Loukachenko. Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis plus d'un quart de siècle, affronte une jeune opposante inattendue, Svetlana Tikhanovskaïa, 37 ans, qui a mobilisé les foules malgré la répression. Loukachenko a promis à la télévision de ne "pas perdre le contrôle" de la situation.

Craintes de fraudes électorales. Svetlana Tikhanovskaïa a déclaré ne pas se faire d'illusions quant au résultat car des "fraudes éhontées" ont déjà été perpétrées au moment du vote anticipé de mardi à samedi. Et le nombre des observateurs indépendants a été réduit au minimum. La France, l'Allemagne et la Pologne ont appelé à un scrutin "libre et équitable".

Vague d'arrestations. La cheffe de campagne de l'opposition a de nouveau été interpellée à la veille du scrutin, tout comme Maria Kolesnikova, une alliée de premier plan de Svetlana Tikhanovskaïa. Depuis le printemps, les autorités biélorusses multiplient les opérations contre les adversaires d'Alexandre Loukachenko.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BIELORUSSIE

23h51 : Ce direct est terminé pour ce soir. En attendant sa reprise, à 6 heures, n'hésitez pas à consulter nos articles. Voici ce qu'il faut retenir de l'actualité :

Huit personnes, dont plusieurs Français, ont été tués dimanche par des hommes armés venus à moto dans la zone de Kouré (60 kilomètres à l'est de Niamey, capitale du Niger), a appris franceinfo de sources concordantes. Les circonstances de cette attaque sont encore troubles, et l'Elysée a confirmé la présence de ressortissants français parmi les victimes, sans en donner le nombre.

• Soirée électorale sous tension en Biélorussie. Des heurts entre manifestants antigouvernementaux et policiers ont éclaté à Minsk, à l'issue d'une présidentielle tendue. La principale opposante, Svetlana Tikhanovskaïa, a estimé dimanche soir que "la majorité" la soutenait, alors qu'un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote accordait une victoire écrasante au chef de l'Etat, Alexandre Loukachenko.

• Cinq jours après la terrible explosion qui a ravagé Beyrouth, la communauté internationale a mobilisé dimanche une aide d'urgence de 250 millions d'euros, promettant qu'elle sera "directement" distribuée à la population et appelant à une enquête "transparente" sur les causes de la catastrophe.

• Une fournaise qui n'en finit pas : la canicule qui accable la France depuis trois jours s'est étendue encore un peu plus dimanche, avalant les Alpes placées à leur tour en vigilance orange et obligeant toujours plus de monde à conjuguer chaleur et mesures anti Covid-19.

22h31 : L'ambiance se tend à Minsk, où des heurts entre manifestants et policiers ont éclaté à l'issue de la proclamation des premiers résultats de la présidentielle, qui donnent la victoire au président sortant Alexandre Loukachenko. La principale opposante, Svetlana Tikhanovskaïa, a un peu plus tôt assuré avoir la "majorité" avec elle.








(SERGEI GAPON / AFP)

21h46 : "Je crois ce que voient mes yeux et je vois que la majorité est avec nous", a déclaré face à la presse Svetlana Tikhanovskaïa, réagissant à la diffusion d'un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote qui accorde quelque 79,7% des suffrages au chef de l'Etat sortant, et 6,8% à elle.

21h44 : Svetlana Tikhanovskaïa, candidate de l'opposition à la présidentielle biélorusse, récuse les résultats préliminaires donnant une large victoire à Alexandre Loukachenko et estime que "la majorité" de ses concitoyens la soutient.

20h06 : Voici le point sur l'actualité à 20 heures :

Des Français ont été tués aujourd'hui au Niger, a confirmé l'Élysée, sans donner le nombre de victimes. Une source nigérienne avait fait état plus tôt de huit victimes dont six Français lors d'une attaque dans la zone de Kouré.

• Le président sortant de Biélorussie a obtenu 79,7% des voix à la présidentielle, selon un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote, qui accorde à la candidate surprise de l'opposition 6,8% des suffrages. Le scrutin n'offre toutefois aucune garantie de transparence, comme nous l'expliquons dans cet article.

Un premier membre du gouvernement a démissionné au Liban, où des heurts ont éclaté pour le second jour consécutif entre les forces de l'ordre et des manifestants accablés et furieux contre les autorités, cinq jours après l'explosion meurtrière du port de Beyrouth.

Une fournaise qui n'en finit pas : la canicule qui accable la France depuis trois jours s'étend encore un peu plus, avalant les Alpes placées à leur tour en vigilance orange. Avec ces nouveaux territoires tous situés en Auvergne-Rhône-Alpes, la France compte donc maintenant 54 départements en orange.

19h31 : Si la plupart des bureaux de vote ont fermé à 20 heures (19 heures à Paris), certains ont été autorisés à rester ouverts du fait de l'affluence. "J'espère que le vote s'achèvera sans encombre aussi" dans ces endroits, a déclaré à la télévision publique la présidente de la Commission électorale, Lidia Ermochina.

19h31 : Ce sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote accorde à Svetlana Tikhanovskaïa, candidate surprise de l'opposition, 6,8% des suffrages.

19h29 : Le président sortant Alexandre Loukachenko arrive largement en tête de l'élection présidentielle biélorusse avec 79,7% des voix, selon les premières estimations des autorités.

18h03 : Les bureaux de vote ferment dans une heure en Biélorussie. A 15 heures (heure de Paris), la participation était de 73,4%. Des résultats partiels sont attendus dans la soirée.

18h01 : Voici le point sur l'actualité en cette fin d'après-midi :

Une fournaise qui n'en finit pas : la canicule qui accable la France depuis trois jours s'étend encore un peu plus, avalant les Alpes placées à leur tour en vigilance orange. Avec ces nouveaux territoires tous situés en Auvergne-Rhône-Alpes, la France compte donc maintenant 54 départements en orange.

• L'espoir s'amenuise de retrouver des survivants dans le port de Beyrouth cinq jours après l'explosion meurtrière et dévastatrice qui a frappé la capitale libanaise, a annoncé l'armée libanaise.

• Les Biélorusses votent en nombre lors d'une présidentielle tendue, opposant Alexandre Loukachenko à une candidate inattendue, qui a mobilisé les foules malgré une répression croissante.

• Les Etats-Unis ont franchi dimanche le cap des 5 millions de cas officiels d'infection au nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins, qui fait référence.

17h44 : Agé de 65 ans, Alexandre Loukachenko refuse de lâcher le pouvoir, et brigue un sixième mandat. Qui est ce président inamovible, qui dirige depuis un quart de siècle cette ancienne république soviétique en faisant taire les opposants, arrêtés ou condamnés à l'exil ? Notre journaliste Anne Brigaudeau a listé cinq choses à retenir de cet homme, qui a dû affronter une adversaire surprise, Svetlana Tikhanovskaïa.




(SERGUEI GAPON / AFP)

17h38 : Les Biélorusses votent en nombre aujourd'hui lors d'une présidentielle tendue, opposant Alexandre Loukachenko à Svetlana Tikhanovskaïa, candidate inattendue, qui a mobilisé les foules malgré une répression croissante. Sur Twitter, Andreï Vaitovich, journaliste biélorusse basé à Paris, diffuse une vidéo de cette dernière au bureau de vote.

15h32 : Quels sont les articles que vous consultez le plus sur franceinfo.fr ?

Cet article qui montre que la fausse météo présentée par Evelyne Dhéliat sur TF1 en 2014 pour le 18 août 2050 fait étrangement penser aux chaleurs caniculaires de ces derniers jours.

Le récit de l'enquête sur la disparition de Maddie, une fillette anglaise de 4 ans, en 2007.



L'article à lire pour comprendre pourquoi la présidentielle en Biélorussie marque un tournant dans ce pays.

14h45 : "Je veux vraiment une élection [présidentielle] honnête, c'est pourquoi j'y appelle", a lancé aux journalistes l'opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa, après avoir voté dans un bureau à Minsk. La jeune femme de 37 ans a déjà dénoncé ces derniers jours des "fraudes éhontées".

(Sergei GAPON / AFP)

14h21 : Avec un peu de retard, voici le point sur l'actualité du début d'après-midi :

• Emmanuel Macron a ouvert la visio-conférence de soutien au Liban. Il demande à ce que les financements aident "le plus efficacement possible" la population, et rappelle que "la violence et le chaos ne doivent pas l'emporter", après les affrontements d'hier entre la police et des manifestants.

• L'indéboulonnable président biélorusse Alexandre Loukachenko a promis de ne pas "perdre le contrôle" alors qu'il joue aujourd'hui sa place à la tête du pays face à une jeune candidate inattendue et populaire, Svetlana Tikhanovskaïa. Suivez notre direct.

• Quinze départements de la région parisienne et du nord de la France sont placés en vigilance rouge à la canicule, et 49 autres sont en vigilance orange.

11h59 : Il est midi, bon appétit si vous passez à table ! Voici les informations de la mi-journée :

• La ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, a annoncé sa démission, la première d'un membre du gouvernement de Hassan Diab depuis la double explosion qui a en partie ravagé la capitale libanaise, mardi. Suivez notre direct.

De nouvelles manifestations sont attendues cet après-midi, au lendemain d'une journée de mobilisation marquée par des assauts contre des ministères, la mort d'un policier et l'annonce d'élections législatives anticipées.

Une conférence des donateurs en ligne pour soutenir le Liban doit commencer à 14 heures. Elle est organisée à l'initiative de la France et de l'ONU.

• D'ordinaire jouée d'avance, la présidentielle en Biélorussie qui se tient aujourd'hui s'est muée en défi pour le président Alexandre Loukachenko, confronté à l'ascension fulgurante d'une opposante inattendue qui mobilise les foules. Suivez notre direct.

11h38 : "Personne n'autorisera une perte de contrôle. Tout restera sous contrôle, je vous le garantis (...) Vous n'avez pas en en douter."


Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a promis à des journalistes de ne pas perdre le contrôle de la situation lors de l'élection présidentielle l'opposant notamment à une jeune candidate inattendue, Svetlana Tikhanovskaïa.

10h28 : Bonjour . Vous confondez l'arrestation de deux femmes de l'équipe de la candidate d'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa. Maria Moroz, cheffe de l'état-major de campagne de la candidate, est, selon nos dernières informations, toujours détenue. En revanche, Maria Kolesnikova, qui a fait campagne avec Svetlana Tikhanovskaïa, a elle été appréhendée puis relâchée par la police hier soir.

10h28 : selon d'autres sources elle a été " brièvement arrêtée et relachée aussitôt" ? vous vous parlez de demain ! no comment !

10h07 : La cheffe de l'état-major de campagne de la candidate de l'opposition à la présidentielle en Biélorussie, Svetlana Tikhanovskaïa, a été arrêtée hier. Maria Moroz "ne sera probablement pas libérée avant lundi", soit après le scrutin, a estimé la porte-parole de l'opposition, ajoutant que la raison de son arrestation était inconnue.(SERGEI GAPON / AFP)

10h19 : La présidentielle en Biélorussie, qui se tient aujourd'hui, peut marquer un tournant dans ce pays. La raison ? La candidate Svetlana Tikhanovskaïa, épouse d'un opposant emprisonné, a réussi à soulever un enthousiasme inespéré dans un pays muselé depuis un quart de siècle par le régime autoritaire d'Alexandre Loukachenko. Voici l'article à lire pour tout comprendre de ce scrutin fondamental.

(SERGEI GAPON / AFP)

10h20 : Voici les informations de la matinée :

• Une conférence des donateurs en ligne pour soutenir le Liban, cinq jours après une double explosion meurtrière à Beyrouth, commencera à 14 heures. Elle est organisée à l'initiative de la France et de l'ONU.

• Quinze départements sont placés en vigilance rouge canicule, élargie à l'ensemble des Hauts-de-France et la Seine-et-Marne, à cause d'une vague de chaleur "caractérisée par des nuits très chaudes voire tropicales", selon Météo France.

• Le port du masque sera obligatoire dès demain dans certaines zones très fréquentées à Paris ainsi qu'en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise selon un communiqué des préfectures concernées.

• D'ordinaire jouée d'avance, la présidentielle en Biélorussie qui se tient aujourd'hui s'est muée en défi pour le président Alexandre Loukachenko, confronté à l'ascension fulgurante d'une opposante inattendue qui mobilise les foules. Suivez notre direct.