Mort d'Alexeï Navalny : Joe Biden affirme que "Poutine est responsable de la mort" de l'opposant russe

Article rédigé par Robin Prudent, Mathilde Goupil
France Télévisions
Publié Mis à jour
L'opposant russe Alexeï Navalny lors d'une audience judiciaire à Moscou, le 26 septembre 2023. (TATYANA MAKEYEVA / AFP)
L'adversaire numéro 1 du Kremlin est mort vendredi dans la colonie pénitentiaire de l'Arctique où il purgeait une peine de 19 ans de prison.

Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est désormais terminé.

"Poutine est responsable de la mort de Navalny." Le président américain s'est exprimé après l'annonce de la mort de l'opposant russe, vendredi 16 février en fin de journée. Joe Biden s'est dit "scandalisé" par ce décès, tout en disant "ne pas savoir exactement" ce qui a causé la disparition de l'homme politique.

Moscou prêt à sévir face à d'éventuelles manifestations. Les autorités de Moscou ont mis en garde les habitants de la capitale russe contre toute manifestation après l'annonce de la mort de l'opposant numéro un du Kremlin. "L'organisation ou la tenue de rassemblements non autorisés, les appels et la participation à de tels événements constituent une infraction administrative", a averti le bureau du Parquet général à Moscou, disant "mettre en garde contre toute violation de la loi".

Les réactions internationales. Dès l'annonce de la mort d'Alexeï Navalny, plusieurs pays ont réagi, accusant directement le Kremlin. Le gouvernement russe "porte une lourde responsabilité", a assuré la diplomatie norvégienne, tandis que le président de la Lettonie a assuré qu'Alexeï Navalny venait "d'être brutalement assasiné par le Kremin". "Dans la Russie d’aujourd’hui, on met les esprits libres au goulag et on les y condamne à la mort. Colère et indignation", a réagi sur X Emmanuel Macron. Vladimir Poutine "craint toute concurrence", a dénoncé le chef de l'administration pénitentiaire ukrainienne. L'Union européenne tient "le régime russe" pour "seul responsable" de la mort de l'opposant russe, a aussi réagi Charles Michel, le président du Conseil européen. Vladimir Poutine doit être "puni" pour les atrocités commises contre Navalny, a aussi dit la femme de l'opposant russe.

La Russie contre-attaque. Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé Washington d'accusations à "l'emporte-pièce" après que le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a jugé Moscou "responsable" de la mort en détention de l'opposant Alexeï Navalny. "Au lieu de lancer des accusations à l'emporte-pièce, il vaudrait mieux faire preuve de retenue et attendre les résultats officiels de l'expertise médicale", a assuré la diplomatie russe. Le président de la Douma (le Parlement) russe a lui jugé que la mort de Navalny "profite" à l'Occident. Le Kremlin a de son côté déclaré que les accusations occidentales était "absolument inacceptables."

Poutine "informé", pas l'équipe de Navalny.  "Le 16 février 2024, dans le centre pénitentiaire N°3, le prisonnier Navalny A.A. s'est senti mal après une promenade (…) les causes de la mort sont en train d'être établies", a déclaré le service pénitentiaire fédéral russe (FSIN). Le Kremlin a immédiatement fait savoir que Vladimir Poutine, le président russe, avait été "informé" de la mort d'Alexeï Navalny. L'équipe de l'opposant russe a de son côté déclaré ne pas avoir été informée de sa mort. Un avocat est en route vers la prison dans laquelle il était détenu.

Emprisonné dans l'Arctique russe. Le 25 décembre 2023, on avait appris qu'Alexeï Navalny, dont les proches n'avaient plus de nouvelles depuis près de trois semaines, était détenu dans une colonie pénitentiaire de Kharp, dans l'Arctique russe. Alexeï Navalny purgeait une peine de 19 ans de prison pour "extrémisme". Selon le verdict prononcé contre lui, l'opposant devait purger sa peine dans une colonie à "régime spécial", la catégorie d'établissements où les conditions de détention sont les plus rudes et qui sont d'ordinaire réservés aux condamnés à perpétuité et aux détenus les plus dangereux. 

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Voici les principales infos de la soirée :
    #NAVALNY L'opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, est mort dans sa prison de l'Arctique. Les Occidentaux tiennent les autorités russes pour responsables. Retour sur son parcours et sur les hommages qui lui ont été rendus.
    #SNCF Un TGV sur deux circule en France pour le premier chassé-croisé des vacances d'hiver du fait d'une grève des contrôleurs, laissant à quai 150 000 vacanciers, selon SNCF Voyageurs. La question de la rémunération est au cœur du conflit social.
    #UKRAINE Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a signé à Berlin puis Paris des accords de sécurité bilatéraux inscrivant dans la durée l'aide de l'Allemagne et de la France à l'Ukraine. Emmanuel Macron a annoncé qu'il ira en Ukraine "avant la mi-mars".
    #TRUMP Donald Trump a été condamné à près de 355 millions de dollars (329 millions d'euros) d'amende pour une série de fraudes financières au sein de son empire immobilier. L'intéressé a dénoncé un jugement "totalement bidon".
    Ce direct est terminé. Il reprendra samedi à 9 heures.
  • Avatar
    Mathilde Goupil
    franceinfo Il y a 0 sec
    #NAVALNY Bonsoir @Anaparis, le président du Rassemblement National, Jordan Bardella, a déploré "une nouvelle tragique pour tous les défenseurs des droits humains et des libertés fondamentales". De son côté, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé "un crime", et rendu "honneur" à la "mémoire" du résistant russe et à sa "résistance", "au-delà des désaccords".
  • Avatar
    Anaparis
    Il y a 0 sec
    #NAVALNY Bonsoir Mathilde. Est-ce que les responsables politiques se sont prononcés en France contre la mort d’A Navalny? Je voudrais bien savoir si le RN et LFI ont été « courageux » …
  • Avatar
    Mathilde Goupil
    franceinfo Il y a 0 sec
    #NAVALNY Dans les commentaires, @ALB1803 me signale qu'un rassemblement s'est aussi tenu devant le consulat russe à Strasbourg, comme le rapportent Les Dernières Nouvelles d'Alsace.
  • Avatar
    Mathilde Goupil
    franceinfo Il y a 0 sec
    #NAVALNY Bonsoir @Bichon22, un rassemblement éphémère en hommage à l'opposant russe à eu lieu à Paris, près de l'ambassade russe, cet après-midi. Je n'en ai pas vu d'autres en France.
  • Avatar
    Bichon22
    Il y a 0 sec
    #NAVALNY Et en France quelles manifestations pour Navalny ?
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #NAVALNY En Pologne, en Lituanie, en Allemagne... Des centaines de personnes se sont rassemblées à travers l'Europe pour rendre hommage à l'opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, dont Moscou a annoncé le décès.  

    EN IMAGES. Mort d'Alexeï Navalny : des manifestations spontanées fleurissent à travers l'Europe

  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #NAVALNY "La mort soudaine d'Alexeï Navalny (...) rappelle la réalité du régime du Kremlin, et son durcissement", estime Emmanuel Macron. "La Russie est rentrée dans une nouvelle phase, et nous devons être lucides sur ce sujet. Une phase d'agression à l'encontre des Etats européens, et de durcissement dans son pays (...) où une forme d'impunité s'est installée."
  • Avatar
    Emmanuel Macron
    président de la République Il y a 0 sec
    #NAVALNY "La mort de M. Navalny dit la faiblesse du Kremlin et la peur de tout opposant." #UKRAINE
  • Avatar
    Nathalie Loiseau
    eurodéputée membre du groupe Renew Europe Il y a 0 sec
    "C'est un acte de lâcheté de la part du régime de Vladimir Poutine."
    #NAVALNY Selon l'eurodéputée Nathalie Loiseau, interrogée sur franceinfo, la mort d'Alexeï Navalny"n'est pas une mort naturelle. C'est le résultat d'une volonté de Vladimir Poutine de faire disparaître celui dont on disait que c'était l'homme qui faisait le plus peur à Vladimir Poutine".