"Les femmes britanniques ne savent pas cuisiner", "Ces gens qui se plaignent d'être au chômage"... Quelques-unes des célèbres gaffes du prince Philip

Le mari de la reine Elizabeth II est mort vendredi à l'âge de 99 ans, a annoncé le palais de Buckingham. Il était célèbre (aussi) pour ses bourdes en matière de communication.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le prince Philip, duc d'Édimbourg de Grande-Bretagne, assiste à une réception au palais de Buckingham, le 10 juin 2011. Photo d'illustration. (JOHN STILLWELL / POOL / AFP)

Sous les dorures et dans l'ambiance feutrée des palais, l'ancien marin de la Royal Navy détonnait parfois. Le palais de Buckingham a annoncé vendredi 9 avril la mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II. Le duc d'Edimbourg était célèbre pour ses bourdes en matière de communication et ses gaffes ont régulièrement fait la une des journaux. 

>> Suivez notre direct sur l'annonce de la mort du prince Philip

En 1966, il lance "les femmes britanniques ne savent pas cuisiner". Succès garanti dans les foyers du royaume. En 1981, alors que le pays subit une grave crise économique, le prince déclare : "Tout le monde voulait plus de loisirs et maintenant, ils se plaignent d'être au chômage".

Plus récemment, en 2013, Malala est reçue à Buckingham. Cette jeune Pakistanaise grièvement blessée par balle quelques mois plus tôt parce qu'elle s'oppose aux talibans dans son pays et se bat pour la scolarisation des filles. Lorsque le prince Philip la salue, il lui raconte une blague au passage : "Il y a une chose à savoir à propos des enfants : ils vont à l'école parce que les parents ne veulent pas qu'ils soient à la maison."

Sourires autour du prince, et notamment de la part de Malala. Celui de la reine, légèrement en retrait, est plus crispé.

D'ailleurs, le duc d'Edimbourg savait bien qu'il ne respectait pas toujours les codes chers à son épouse et souveraine Elizabeth II. Il en convenait avec humour dans son discours à l'occasion de leurs 50 ans de mariage : "Je pense que la principale leçon que nous avons apprise et que la tolérance est le seul ingrédient essentiel à tout mariage heureux. Ce n'est peut être pas si important quand les choses vont bien, mais c'est absolument vital quand elles deviennent difficiles."

"Vous pouvez me croire sur parole, la reine a de la tolérance en abondance."

Le prince Philip

en 1997

Le prince Philip, pilote lui-même, était fasciné par la conquête de l'espace, un sujet qui lui tenait très à coeur. Un peu trop, sans doute. Quand, en 2001, un enfant de 13 ans lui confie son rêve de grimper un jour dans une navette spatiale, le prince lui répond du tac au tac qu'il est "bien trop gros" pour être astronaute.

Les gaffes du prince Philip : reportage de Richard Place, à Londres
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.