Cet article date de plus de six ans.

Le candidat travailliste, Sadiq Khan, remporte la mairie de Londres

Sadiq Khan va remplacer Boris Johnson à la tête de la capitale britannique. Il devient le premier maire musulman d'une grande capitale européenne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le candidat travailliste à la maire de Londres, Sadiq Khan, et son épouse Saadiya Khan posent après avoir voté, le 5 mai 2016 à Londres. (REUTERS)

Il était le grand favori des sondages, mais sa victoire reste un symbole : le travailliste Sadiq Khan a remporté l'élection municipale de Londres, vendredi 6 mai.

A 45 ans, il a battu son principal rival, le conservateur Zac Goldsmith, 41 ans, avec 57% des suffrages, obtenant 1 310 143 voix contre 994 614 pour  son rival, selon le résultat définitif annoncé officiellement dans la nuit de vendredi à samedi.

Avant même les résultats officiel, le leader de son parti, Jeremy Corbyn, l'avait annoncé sur Twitter. 

Pour la première fois, une grande capitale européenne va être dirigée par un maire musulman. Les travaillistes reprennent la mairie de Londres aux conservateurs, représentés par Zac Goldsmith, après les deux mandats de Boris Johnson.

Fils d'un chauffeur de bus et d'une couturière, émigrés pakistanais, il est élu du quartier populaire de Londres où il a grandi, Tooting. Avocat spécialiste des droits de l'homme, il a été secrétaire d'Etat aux Communautés puis aux Transports entre 2008 et 2010, quand Gordon Brown était Premier ministre. A l'époque, il était devenu le premier musulman ministre au Royaume-Uni.

La campagne ratée de Zac Goldsmith

La campagne de son rival conservateur, le fils de milliardaire Zac Goldsmith, a été critiquée, y compris dans son propre camp : il a maintes fois essayé d'associer Sadiq Khan aux extrémistes islamistes, des accusations reprises à son compte par le Premier ministre David Cameron. Il a aussi multiplié les appels du pied à la communauté indienne de Londres, espérant jouer sur sa méfiance présumée envers un candidat d'origine pakistanaise.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, s'est empressée de féliciter son nouvel homologue londonien sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.