VIDEO. Destruction de l'arsenal chimique syrien : les inspecteurs sont arrivés à Damas

Ils ont pour mission d'encadrer l'une des opérations de désarmement les plus ambitieuses et les plus dangereuses jamais tentées.

Voir la vidéo
REUTERS

Les vingt inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), chargés de faire appliquer la résolution des Nations unies encadrant la destruction de l'arsenal chimique syrien, sont arrivés à leur hôtel, à Damas, mardi 1er octobre, dans un convoi d'une vingtaine de véhicules. Ils ont pour mission d'encadrer l'une des opérations de désarmement les plus ambitieuses et les plus dangereuses jamais tentées.

Selon des experts en désarmement, la Syrie possède plus de 1 000 tonnes d'armes chimiques, dont 300 tonnes de gaz moutarde et du sarin, répartis sur environ 45 sites. Le président syrien, Bachar Al-Assad, a affirmé qu'il se conformerait à la résolution de l'ONU, adoptée vendredi, et qui constitue une percée diplomatique majeure depuis le début du conflit en mars 2011.

Les inspecteurs de l'OIAC arrivent au lendemain du départ des experts de l'ONU qui ont enquêté sur sept dénonciations d'attaques chimiques par le régime ou la rébellion.

Les vingt inspecteurs de l\'Organisation pour l\'interdiction des armes chimiques (OIAC) sont arrivés à leur hôtel à Damas (Syrie), mardi 1er octobre 2013.
Les vingt inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) sont arrivés à leur hôtel à Damas (Syrie), mardi 1er octobre 2013. (LOUAI BESHARA / AFP)