Cet article date de plus de cinq ans.

Syrie : un cessez-le-feu fragile et l'aide humanitaire bloquée

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Syrie : un cessez-le-feu fragile et l'aide humanitaire bloquée
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La trêve, démarrée lundi, doit-être reconduite ce vendredi 16 septembre au soir, mais des points d'achoppement demeurent. Le point avec France 3.

Depuis lundi 12 septembre à 19 heures, heure officielle du début de la trêve, les bombardements ont cessé à Alep (Syrie). La trêve prévoit l'arrivée du convoi humanitaire dans la ville, mais toujours rien à l'horizon. Sur des images du gouvernement syrien, on peut voir des bulldozers dégager les routes jusqu'à Alep. Pourtant, pour l'ONU, impossible d'y passer. Les troupes de Bachar Al-Assad sont restées trop près. "Les garanties de sécurité pour que nous puissions passer ne sont pas réunies", a déclaré le porte-parole de la coordination de l'aide humanitaire, Jens Laerke.

Le prix Nobel pour les "casques blancs" ?

La Russie devait faire pression sur son allié pour que les soldats du régime déposent les armes. Elle a apparemment échoué. Les rebelles ont eux été convaincus par les États-Unis de reculer sur le front, mais leurs combattants restent méfiants.

Depuis le début du conflit, les "casques blancs", ces secouristes volontaires, ont porté secours à plus de 60 000 personnes. Ils ont été proposés pour le prix Nobel de la paix alors que ce vendredi, de premiers bombardements sont venus fragiliser la trêve.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.