Cet article date de plus d'un an.

Projet Pegasus : le témoignage de Dominique Simonnot, ancienne journaliste du Canard enchaîné et victime du logiciel espion

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Projet Pegasus : le témoignage de Dominique Simonnot, ancienne journaliste du Canard enchaîné et victime du logiciel espion
franceinfo
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Comme d'autres personnalités dans le monde, Dominique Simonnot, ancienne journaliste au Canard enchaîné et désormais contrôleuse générale des lieux de privation de liberté, a été la cible du logiciel espion Pegasus. Cette dernière a réagi dans le 23 heures de franceinfo.

Les révélations sur le logiciel espion Pegasus ont fait état d'un système d'espionnage massif à l'encontre de très nombreuses personnalités dans une cinquantaine de pays. Dominique Simonnot, ancienne journaliste au Canard enchaîné, en a été la cible. "J'étais assez stupéfaite et furieuse comme vous l'imaginez. Je ne comprends pas. D'un autre côté, j'étais au Canard enchaîné jusqu'à fin 2020 et c'est un peu un retour aux sources, avec l'affaire des micros en 1973. Des faux plombiers avaient essayé de poser des micros, mais un journaliste les avait aperçus", a-t-elle expliqué dans le 23 heures de franceinfo.

Dépôt de plainte

"Je me demande si ce n'est pas la même chose à travers moi, parce que sinon, je ne vois pas mon lien avec le Maroc. Je me suis occupée de sans-papiers, de prisons, de justice… Le plus terrible, c'est qu'à travers mon téléphone, on ait voulu espionner le Canard enchaîné, a-t-elle poursuivi, interloquée. Je me suis dit : 'Pourquoi moi ?' Mais surtout, qu'est-ce que cela implique ? Tout est dévoilé, ma vie, les trucs que je peux dire, les bêtises, les blagues avec les amis, ma vie privée, mes contacts… C'est épouvantable. Je me méfiais du téléphone, on fait très attention à ça quand on est au Canard enchaîné. C'est un peu dévastateur et perturbant. Je vais déposer plainte en mon nom."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.