Cet article date de plus de cinq ans.

Yémen : la coalition arabe a bombardé le fief des rebelles

Les tirs ont visé des positions près de la ville de Saada.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des civils dans les décombres d'une habitation bombardée à Sanaa (Yémen), le 7 avril 2015. (KHALED ABDULLAH ALI AL MAHDI  / REUTERS)

Nouvelles frappes contre les rebelles chiites au Yémen. La coalition arabe menée par l'Arabie saoudite a bombardé leur bastion, a rapporté vendredi 8 mai l'agence officielle SPA. Cette opération est une riposte aux attaques contre une région frontalière saoudienne.

Ces raids ont visé jeudi soir deux centres de contrôle, un site de communications et une usine fabricant des mines dans et près de la ville de Saada, la capitale de la province éponyme. Selon SPA, d'autres positions rebelles ont été "détruites" dans cette région frontalière de l'Arabie saoudite d'où les insurgés ont lancé en juillet 2014 une offensive qui leur a permis de s'emparer de larges pans de territoires du centre et de l'ouest, dont la capitale Sanaa.

Une "ligne rouge" franchie

La coalition formée de neuf pays arabes a lancé le 26 mars une opération aérienne contre les rebelles Houthis pour les empêcher de prendre le contrôle de l'ensemble du pays. Le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a fui son pays pour se réfugier en Arabie saoudite.

Ces derniers jours, les Houthis ont multiplié les bombardements contre le sud du territoire saoudien, tuant dix civils alors que, jusqu'ici, ils n'avaient visé que des militaires. Jeudi, le porte-parole saoudien de la coalition arabe a prévenu que les rebelles avaient, avec ces attaques, franchi une "ligne rouge". "L'équation a changé, le conflit a changé, et ils vont payer un prix sévère", a menacé le général Ahmed Al-Assiri devant la presse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.