Contre vents et marées, Emmanuel Macron a discuté avec le prince héritier d'Arabie saoudite

Publié
macron mbs
FRANCEINFO
Article rédigé par
M. Larguet, F. Pairaud - franceinfo
France Télévisions

Emmanuel Macron a terminé samedi 4 décembre sa tournée dans le Golfe par une rencontre polémique avec le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane.

Longue poignée de main pour une rencontre sous le feu des projecteurs, car très controversée. Emmanuel Macron est le premier chef d'Etat occidental à rencontrer Mohammed ben Salmane, le prince héritier d'Arabie Saoudite surnommé MBS, depuis qu'il est accusé d'être impliqué dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. Objectif selon Paris : œuvrer pour la stabilité dans la région sans éviter les sujets tabous. "Nous avons évidemment pu évoquer la question des droits de l’homme, la sensibilité de la communauté internationale après ce qui a pu se passer, ça a été un échange direct, et je l’espère efficace", a déclaré Emmanuel Macron samedi 4 décembre à Riyad.

Une plainte contre MBS

Un exercice d'équilibriste, car le prince est également fortement attaqué pour son rôle dans la guerre civile au Yémen, qui a déjà fait plus de 350 000 morts depuis 2015. Aux côtés du gouvernement yéménite, MBS est soupçonné d'avoir noué une alliance avec Al-Qaïda pour venir à bout des rebelles houthis, des chiites soutenus par l'Iran. Vendredi, une plainte a été déposée à Paris contre lui et le prince des Émirats arabes unis pour financement terroriste. Mais il est difficile pour la France de peser dans le Golfe "sans parler à l’Arabie saoudite, un pays majeur", estime Pascal Boniface, fondateur et directeur de l’IRIS. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.