VIDEO. Le cri de désespoir d'une députée yézidie en pleurs devant le Parlement irakien

Les Yézidis, communauté religieuse ancestrale et nouvelle cible des jihadistes en Irak, fuient les combats depuis plusieurs jours. Un exode dont s'est fait l'écho une députée kurdophone de cette minorité persécutée. 

ERETZ ZEN / YOUTUBE

Pour John Kerry, la répression dont ils sont victimes montre "tous les signaux d'un génocide". Les Yézidis, communauté religieuse ancestrale et nouvelle cible des jihadistes en Irak, fuient les combats depuis plusieurs jours. Un exode dramatique dont s'est fait l'écho une députée kurdophone de cette minorité persécutée. Vian Dakhil a lancé un cri d'alarme devant ses collègues, muets aux côtés de cette femme en pleurs qui leur demande de "sauver les Yézidis". Une vidéo, sous-titrée en anglais, de ce monologue poignant a été mise en ligne mardi 5 août.

"Des Yézidis vivent dans les monts Sinjar. Nous sommes massacrés au nom du fait 'qu'il n'y a d'autre Dieu que Allah', dit-elle, la voix étranglée. Cinq cents hommes yézidis ont déjà été massacrés. Nous femmes sont transformées en esclaves et vendues comme telles."

"Je parle au nom de l'humanité. Sauvez-nous !"

"S'il vous plaît, mes frères, poursuit-elle. Les Yézidis sont victimes d'un génocide. Mon peuple est massacré comme d'autres Irakiens ont été massacrés : des Chiites, des Sunnites, des Chrétiens, des Turkmènes, des Shabaks. Dépassons nos différends politiques, nous demandons une solidarité humanitaire. Je parle ici au nom de l'humanité entière. Sauvez-nous ! Sauvez-nous !"

Vian Dakhil s'exprime dans un silence quasi-religieux. "Près de 30 000 Yézidis sont assiégés, sans eau ni nourriture. Ils sont en train de mourir, s'alarme-t-elle. Nous demandons que le Parlement intervienne pour arrêter ce massacre. Dans leur histoire, les Yézidis ont été victimes de 72 campagnes de génocide, et cette tragédie est en train de se répéter au XXIe siècle (...) Une religion tout entière est en cours d'extermination." Vian Dakhil interrompt son monologue au milieu d'une phrase, prise d'une crise de larmes. Elle est finalement réconfortée par des personnes présentes à ses côtés. 

Une députée yézidie lance un cri d\'alarme devant le Parlement irakien, en août 2014.
Une députée yézidie lance un cri d'alarme devant le Parlement irakien, en août 2014. (ERETZ ZEN / YOUTUBE)