Cet article date de plus de huit ans.

Une mission française au Qatar pour examiner les conditions de travail sur place

Cinq émissaires vont tenter de trouver une porte de sortie pour les quatre Français retenus dans le pays, et s'intéresser aux chantiers de la Coupe du monde 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des syndicalistes français et internationaux en visite sur un chantier de construction à Doha (Qatar), le 9 octobre 2013. (KARIM JAAFAR / AL-WATAN DOHA)

Il y aura un préfet, Yves Bonnet, flanqué de deux syndicalistes et deux autres spécialistes du droit du travail. Leur mission ? Examiner "la situation des travailleurs au Qatar, les drames survenus sur les chantiers de la coupe du Monde 2022 et le dossier des quatre ressortissants français" coincés dans le pays.

Une équipe de cinq émissaires français a été autorisée par le gouvernement qatari à se rendre dans le pays pour enquêter sur les conditions de travail qui y règnent, explique Le Parisien lundi 21 octobre.

Le pays est observé de près après des révélations du Guardian sur les conditions dans lesquelles travaillent les employés chargés de construire les infrastructures de la Coupe du monde de football 2022. Le sort de quatre Français retenus contre leur gré dans le pays préoccupe également les autorités françaises. Ils sont privés de visa de sortie à la suite de brouilles avec leurs employeurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.