Pétrole : Washington fait pression sur Téhéran après les attaques en Arabie saoudite

Washington accuse Téhéran d'être à l'origine des attaques de sites pétroliers en Arabie saoudite samedi 14 septembre. Donald Trump peut-il recourir à la force ?

FRANCE 3

Les tensions s'intensifient entre Washington et Téhéran. Les États-Unis accusent l'Iran d'être à l'origine des frappes de drones dirigées contre des installations pétrolières en Arabie saoudite samedi 14 septembre. Mais Donald Trump pourrait-il recourir à la force ? "On sent la Maison-Blanche gênée par cette affaire, parce que d'un côté, il y a le Pentagone et les services de renseignement qui ont dit à Donald Trump que ce soit très probable que l'Iran soit derrière ces attaques", indique le journaliste Loïc de La Mornais depuis la capitale américaine.

Les politiques calment le jeu

De leur côté, les politiques tentent de calmer le jeu, car l'Iran possède une armée de 750 000 hommes et des missiles balistiques qui peuvent potentiellement atteindre Israël. "Le plus probable est que les États-Unis soient en ce moment en train de mettre la pression sur l'Iran pour finalement aboutir à des négociations", conclut Loïc de La Mornais. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président des Etats-Unis Donald Trump lors d\'une réunion à la Maison Blanche, à Washington DC, le 4 septembre 2019. 
Le président des Etats-Unis Donald Trump lors d'une réunion à la Maison Blanche, à Washington DC, le 4 septembre 2019.  (STEFANI REYNOLDS / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)