Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Menace jihadiste, les Français pris pour cible en Jordanie ?

L'assassinat d'Hervé Gourdel en Algérie confirme la menace qui pèse sur les ressortissants français qui vivent dans des "zones dangereuses". La Jordanie fait partie des 43 pays considérés comme risqués par le ministère des Affaires étrangères. 

HERVE GHESQUIERE, LAURENT HAKIM, CHRISTOPHE KENCK, MATTHIEU RENIER / FRANCE 2

La Jordanie est un pays fragile, comprenant 30% de Palestiniens, des milliers de réfugiés irakiens qui ont fuit le pays après l'invasion américaine de 2003, et depuis quelques années des réfugiés syriens qui espèrent eux aussi trouver la paix. Un pays pauvre qui a pour seule richesse son tourisme, et notamment Petra, cette cité pré-islamique inscrite au patrimoine de l'Unesco. Pays limitrophe de l'Irak, de la Syrie, de l'Egype et d'Israël, c'est une zone qui - depuis la montée de l'Etat islamique dans la région en juin dernier - est devenue risquée. Notamment pour les ressortissants français. 

Sur le site du ministère des Affaires étrangères, de nombreuses recommandations permettent aux touristes qui souhaitent voyager dans le pays de prendre toutes les précautions nécessaires. Parmi celles-ci, il leur est fortement conseillé de s'inscrire sur le site internet Ariane afin d'être recensé pour un voyage de moins de six mois. Un système qui permet aux touristes de recevoir par mail ou sur leurs smartphones les dernières nouvelles concernant le pays, et les éventuelles décisions d'évacuation des ressortissants français. 

Etre Français, une provocation ?

Malgré une situation géographique et géopolitique complexe, de nombreux Français se sont installés à Amman. C'est le cas de cette famille, un couple et leurs deux enfants, qui vivent depuis dix mois dans la capitale. Le mari travaille chez Orange, et l'épouse est mère au foyer. Mais depuis six semaines, leur quotidien a changé. Carole se fait plus prudente lorsqu'elle dépose son fils à l'entraînement de foot et lui conseille de répondre qu'il est "Belge" si on lui demande d'où il vient. 

Fin septembre, l'Etat islamique annonce dans un communiqué qu'il "encourage ses partisans à tuer des Français partout dans le monde." Depuis, cette famille prend la menace très au sérieux. Car au-delà du groupe islamique Daesh, des individus isolés peuvent s'en prendre aux ressortissants de nationalité française. 

Pour ce père de famille, la première mesure à prendre est de ne pas montrer de signes distinctifs et notamment éviter "d'afficher sa nationalité pour éviter tout ce qui peut être perçu comme une provocation". Dire qu'on est Français pourrait donc déclencher des actes de violences envers les ressortissants de l'hexagone. Un phénomène récent, notamment en Jordanie, qui aurait débuté "depuis les frappes de la France, pas avant" selon son épouse. 

Pays protégé, en paix, avec une police forte, la Jordanie est pourtant devenue une destination où les Français, qu'ils soient touristes, diplomates ou employés de grandes entreprises, doivent être extrêmement vigilants

Sur les réseaux sociaux, ce reportage a suscité de nombreux commentaires, notamment sur le fait de cacher son pays d'origine pour rester en vie :  

(SIA KAMBOU / AFP)