VIDEO. L'Irak se mobilise pour contrer l'avancée des jihadistes

Le Premier ministre irakien dit avoir réussi à faire reculer les combattants islamistes qui avançaient ces derniers jours vers Bagdad. Mais la situation, très instable, inquiète l'Iran voisin - qui propose son aide.

Une vidéo tournée par un jihadiste montre un groupe de combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) en train de fêter la prise d'un poste-frontière avec la Syrie, et l'aubaine de quelques camions abandonnés par l'armée irakienne. Mais l'avancée de l'EIIL vers Bagdad est ralentie par un début de contre-offensive.

Un afflux de volontaires pour combattre les jihadistes

Samedi 14 juin au matin, trois localités proches de la capitale avaient été reprises. La veille, le Premier ministre Nouri Al-Maliki était à Samarra, à une centaine de kilomètres, pour tenter de galvaniser ses troupes contre les jihadistes, aux portes de la ville. "[De Samarra] va partir la reconquête de toutes nos terres, foulées par les pieds de ces traîtres." Dans la ville chiite de Kerbala, les volontaires affluent pour combattre les jihadistes. Ils seraient plusieurs dizaines de milliers dans le pays. 

L'Iran, inquiet de la progression fulgurante de l'EIIL, a proposé, par la voix de son président Hassan Rohani, son aide "si le gouvernement irakien le demande et dans le respect des lois internationales". Et s'est même dit prêt à coopérer avec son ennemi américain pour endiguer l'avancée des jihadistes. Les Etats-Unis, de leur côté, ont annoncé l'envoi d'un porte-avions dans le golfe Persique.

Des Irakiens volontaires pour combattre contre l\'EIIL, le 14 juin 2014 à Bagdad (Irak).
Des Irakiens volontaires pour combattre contre l'EIIL, le 14 juin 2014 à Bagdad (Irak). (ALI AL-SAADI / AFP)