VIDEO. Etat Islamique : la terreur pour propagande

Après l'exécution de Peter Kassig, une équipe de France 2 revient sur la situation des otages encore retenus par l'organisation Etat Islamique.

FRANCE 2

L'exécution de l'américain Peter Kassig a été revendiquée par  l'organisation Etat islamique dans une vidéo mise en ligne ce dimanche 16 novembre.

En enlevant des étrangers, en procédant à leur décapitation, l'organisation terroriste a fait de la terreur son arme de propagande. "On estime le nombre d'otages à un peu plus d'une dizaine actuellement. Et puis il y a tous les prisonniers syriens, irakiens, soit des civils, soit des soldats" confie David Thomson, grand reporter à RFI.

Des mises en scène

Parmi les otages occidentaux, John Cantlie, enlevé il y a deux ans. Ce journaliste britannique apparaît régulièrement sur les vidéos de propagande de l'Etat islamique. Il y a trois semaines, l'otage était même mis en scène dans l'exercice de son métier.

"Les bourreaux sont d'origines très différentes : Saoudiens, Yéménites, Asiatiques et aussi des Européens. Au moins un Français aurait participé à cette exécution de masse" explique Jean-Charles Brisard, spécialiste des questions liées au terrorisme.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo montrant des combattants de l\'Etat islamique, diffusée le 17 mars 2014.
Capture d'écran d'une vidéo montrant des combattants de l'Etat islamique, diffusée le 17 mars 2014. (AL-FURQAN MEDIA / AFP)