Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Etat Islamique : la terreur pour propagande

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après l'exécution de Peter Kassig, une équipe de France 2 revient sur la situation des otages encore retenus par l'organisation Etat Islamique.

L'exécution de l'américain Peter Kassig a été revendiquée par  l'organisation Etat islamique dans une vidéo mise en ligne ce dimanche 16 novembre.

En enlevant des étrangers, en procédant à leur décapitation, l'organisation terroriste a fait de la terreur son arme de propagande. "On estime le nombre d'otages à un peu plus d'une dizaine actuellement. Et puis il y a tous les prisonniers syriens, irakiens, soit des civils, soit des soldats" confie David Thomson, grand reporter à RFI.

Des mises en scène

Parmi les otages occidentaux, John Cantlie, enlevé il y a deux ans. Ce journaliste britannique apparaît régulièrement sur les vidéos de propagande de l'Etat islamique. Il y a trois semaines, l'otage était même mis en scène dans l'exercice de son métier.

"Les bourreaux sont d'origines très différentes : Saoudiens, Yéménites, Asiatiques et aussi des Européens. Au moins un Français aurait participé à cette exécution de masse" explique Jean-Charles Brisard, spécialiste des questions liées au terrorisme.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.