Syrie : mort d'un combattant français

Parti combattre en Syrie, un Breton d'une quarantaine d'années a été tué lors de combats il y a de cela quelques jours. Deux autres combattants étrangers ont également trouvé la mort. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le poing levé, en anglais puis en kurde, ce Français disait vouloir combattre jusqu'au bout Daech et l'armée turque. Olivier François Jean Le Clainche, que l'on voit ici sur un document de propagande des milices kurdes des YPG, est mort lors des combats en Syrie. Une de nos équipes l'avait rencontré il y a quelques semaines : "Nous ne sommes pas des professionnels, nous ne sommes pas non plus des mercenaires. On n'est pas là pour la gloire ni pour rien, on fait de l'humanitaire avec d'autres outils, mais étant donné le comportement de Daech avec les populations, on peut dire qu'on fait de l'humanitaire. C'est juste que nos outils ne sont pas tout à fait les mêmes", avait-il alors expliqué.

Mort lors d'un bombardement turc

Sous le nom de guerre de Kendal Breizh, il avait rejoint l'été dernier la brigade des combattants étrangers luttant aux côtés des YPG. D'abord contre Daech, puis contre la Turquie, qui tente de conquérir l'enclave d'Afrine, tenue par les Kurdes. Un bombardement turc a eu raison de ses idéaux libertaires et révolutionnaires pour lesquels il était parti combattre un an. Les milices kurdes ont également annoncé la mort de deux autres combattants étrangers, un Espagnol et un Hollandais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Kendal Breizh prise sur le front près de Raqqa.
Une photo de Kendal Breizh prise sur le front près de Raqqa. (KENDAL BREIZH)