Syrie : la coalition internationale annonce avoir entamé le retrait de ses troupes

"Par souci de sécurité opérationnelle, nous ne discuterons pas des échéances, des lieux ou des mouvements de troupes", s'est contenté d'ajouter son porte-parole.

Un convoi militaire américain à Manbij, au nord de la Syrie, le 30 décembre 2018.
Un convoi militaire américain à Manbij, au nord de la Syrie, le 30 décembre 2018. (DELIL SOULEIMAN / AFP)

La coalition internationale antijihadiste dirigée par les Etats-Unis a annoncé, vendredi 11 janvier, le début du retrait de ses troupes de Syrie, sans plus de précision. La coalition "a commencé le processus de retrait (...) de Syrie", a indiqué à l'AFP le colonel Sean Ryan, porte-parole de la coalition. "Par souci de sécurité opérationnelle, nous ne discuterons pas des échéances, des lieux ou des mouvements de troupes", a-t-il souligné. Cette annonce intervient moins d'un mois après celle du président américain Donald Trump du retrait de quelque 2 000 soldats américains de la Syrie.

Jeudi soir, environ "150 soldats américains se sont retirés de la base militaire de Rmeilan dans la province de Hassaké", dans l'est syrien, a indiqué de son côté le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. "Il s'agit du premier retrait de ce type des forces américaines depuis l'annonce du président américain", a-t-il ajouté en rapportant également le départ d'"une dizaine de véhicules blindés et d'équipements lourds". La coalition internationale antijihadiste a été créée en 2014, après la montée fulgurante du groupe Etat islamique en Syrie et sa conquête de larges pans des territoires syrien et irakien. Plusieurs pays y participent, dont la France et le Royaume-Uni.